DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Tunisie : le candidat Nabil Karoui libéré

euronews_icons_loading
Tunisie : le candidat Nabil Karoui libéré
Tous droits réservés  REUTERS/Zoubeir Souissi
Taille du texte Aa Aa

Un rebondissement inattendu a marqué la Tunisie, à quatre jours du second tour de la présidentielle.

Alors que les résultats donnent les islamistes d'Ennahda en tête des législatives, le candidat Nabil Karoui a été libéré de prison.

L'homme d'affaires, inculpé de fraude fiscale et de blanchiment d'argent, a été accueilli en héros par ses partisans. Une incarcération qualifiée de "politique" par son camp, qui réclame le report du scrutin de dimanche.

"Il est dans l'intérêt du pays de reporter les élections", estime le porte-parole de campagne de Nabil Karoui, Osama Khelifi, "car il ne reste que deux jours pour la campagne présidentielle, ce qui veut dire qu'il n'y a pas d'égalité des chances, que rien ne peut être fait, mais nous faisons confiance aux institutions nationales et à la commission électorale".

Une campagne éclair pour Nabil Karoui, qui doit affronter Kais Saied ce vendredi lors d'un débat télévisé. Un adversaire qui l'a devancé de trois points au premier tour de la présidentielle.

Du côté des législatives, Qalb Tounes, le parti de Nabil Karoui, est arrivé en deuxième place, avec 38 sièges sur 217, contre 52 pour Ennahda. La formation islamiste conforte sa position de leader au Parlement, mais affiche un net recul, par rapport à 2011. Elle devra s'atteler à une tâche ardue : former une coalition, avec des forces plus fragmentées que jamais.