DERNIERE MINUTE

Livre Sterling : un rebond de courte durée

Livre Sterling : un rebond de courte durée
Tous droits réservés
REUTERS/Benoit Tessier/Illustration/File Photo
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Forte volatilité de la livre sterling ce jeudi. Dans ce qui fut l'un des plus spectaculaires rebonds boursiers depuis le début du Brexit, la monnaie britannique a bondi de plus de 1% lorsque le Premier ministre britannique et l'Union européenne ont annoncé la conclusion d'un accord.

Mais en quelques heures à peine, la livre a retrouvé son exacte position d'avant l'annonce de l'accord.

Le FMI avait estimé qu'un Brexit sans accord coûterait entre 3,5% et 5% du PIB au Royaume-Uni et réduirait par ailleurs de 0,5% celui de l'UE.

Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI (tweet) : "C’est une bonne nouvelle, elle est la bienvenue. Tout comme la livre a bondi, j'ai bondi aussi quand j'ai appris la nouvelle. J'aimerais beaucoup qu'un accord soit vraiment trouvé."

David Malpass, Président de la Banque mondiale (tweet) : "L'incertitude affecte le développement, car une partie du ralentissement dans les pays en développement est liée au ralentissement des pays développés. L'Europe a considérablement ralenti. S'il y avait plus de certitude, cela aiderait beaucoup."

Les marchés européens ont également célébré l'arrivée d'un nouvel accord entre Londres et Bruxelles.

Robert Halver, analyste marchés chez Baader Bank : "Le danger d'un non-accord le 31 octobre, à Halloween, est définitivement éliminé. En cas d'urgence, il y aura une prolongation, mais dans l'ensemble, l'Europe est heureuse à nouveau."

La Deutsche Bank a indiqué voir 55% de chances que l'accord soit rejeté par le Parlement britannique samedi, avec tout de même la possibilité qu'il soit finalement ratifié après des élections générales.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.