DERNIERE MINUTE

Le salon GITEX de Dubaï expose les facettes futuristes de la 5G

Le salon GITEX de Dubaï expose les facettes futuristes de la 5G
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Chaque année, plus de 150.000 personnes assistent au Salon des technologies de l'information du Golfe appelé GITEX. Nous avons arpenté ses allées lors de son édition 2019 pour découvrir des avancées décisives pour l'émergence de la 5G, parler des villes intelligentes et voir comme le big data alimente l'intelligence artificielle.

Cet événement organisé depuis 38 ans a attiré cette fois, plus de 4500 entreprises travaillant sur l'innovation et les technologies du futur.

"La technologie n'a aucun effet tant que nous ne comprenons pas comment elle est utilisée et appliquée dans les différents secteurs et domaines d'activité : sans cela, elle n'agit pas sur l'amélioration des entreprises, de la société et de l'environnement," fait remarquer Trixie LohMirmand, vice-présidente senior de la gestion des événements au Dubai World Trade Centre, lieu où se tient le salon.

"Au GITEX," poursuit-elle, "nous sommes fiers de présenter de nombreux exemples d'applications et de rendre cet événement pertinent et accessible pour le grand public afin qu'il comprenne comment cette technologie fait prendre une autre dimension à tout ce que nous faisons."

Les promesses de l'intelligence artificielle

D'après une étude, la montée en puissance de l'intelligence artificielle générera d'ici 2030, une hausse du PIB mondial de 14% : l'équivalent de 14.100 milliards d'euros soit le PIB de toute l'Union européenne en 2016. Elle injectera aussi, à l'échelle des Émirats Arabes Unis, quelque 110 milliards d'euros dans l'économie du pays.

L'IA bouleverse tous les secteurs et ce qui la fera véritablement passer à la vitesse supérieure, c'est la cinquième génération de réseaux sans fil cellulaires, autrement dit la 5G qui fournira à ses technologies, d'immenses quantités de données extrêmement rapidement.

"Les Émirats Arabes Unis représenteront le premier pays arabe à déployer la 5G et on devrait atteindre au moins 30 millions d'abonnements mobiles 5G d'ici 2024," souligne Trixie LohMirmand qui ajoute : "Étant donné son impact, la 5G n'est pas une évolution, c'est une révolution."

"Quant à l'intelligence artificielle, on sait qu'elle permettra de créer 100 millions d'emplois dans le monde : donc, nous voulons nous assurer d'être aux avant-postes dans l'éducation et dans le soutien à l'écosystème que nous avons ici pour qu'on utilise l'intelligence artificielle et qu'on apprenne à se servir de toutes ces technologies fondamentales du futur," indique-t-elle.

Moto 5G volante

Un groupe qui figure parmi les exposants lance déjà des pistes pour montrer comment les systèmes sans fil plus rapides peuvent être associés à la réalité augmentée, l'intelligence artificielle et la robotique.

La 5G peut atteindre des vitesses 100 plus élevées que la 4G, accélérant ainsi notre connectivité dans les domaines de la domotique, la médecine et les transports.

"Nous présentons cette année, plusieurs solutions destinées au secteur des transports," précise Ahmed Bin Ali, vice-président senior en charge des communications corporate au sein d'Etisalat Group.

"La voiture dans laquelle nous nous trouvons," décrit-il, "est autonome, sans chauffeur, sans volant et elle peut vous emmener d'un endroit à un autre."

"Autre innovation que nous proposons : la moto volante : c'est une moto électrique avec un moteur huit cylindres Maserati et avec elle, vous pouvez passer d'une conduite sur route à un mode volant en 60 secondes," dit-il.

D'importants défis

"Je dirais que le monde de la 5G est sans limites," insiste Ahmed Bin Ali. "Pour moi, tous les secteurs bénéficieront de cette nouvelle technologie qu'est la 5G et nous sommes en première ligne pour bâtir un avenir numérique qui améliore la société," affirme-t-il.

Mais l'entrée dans cette nouvelle ère numérique grâce à la 5G s'accompagne de défis : le développement de ces technologies axées sur les données a un coût, leur acquisition également, sans oublier les craintes qu'elles suscitent en matière de cyber-sécurité.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.