DERNIERE MINUTE

Les trottinettes électriques entrent dans le code de la route

Les trottinettes électriques entrent dans le code de la route
Tous droits réservés
STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En ville, il faut les enjamber, les pousser ou les éviter en pleine course pour que tout le monde reste en sécurité. En France, depuis ce jeudi, un nouveau décret encadre l'utilisation des ces engins de déplacement personnel motorisés.

Il est désormais obligatoire de circuler avec une trottinette bridée à 25 Km/h sous peine d'une amende de 1500 euros.

En outre, il faudra dorénavant être seul sur sa monture, ne pas porter d’écouteurs afin d'entendre les bruits de la circulation et avoir 12 ans au minimum. S’il ne respecte pas ces trois critères, le conducteur s’expose à une amende de 35 euros. Ces règles, entrent en vigueur samedi ou au 1er juillet 2020 pour les aspects technologiques.

Désormais, il faut emprunter les pistes cyclables ou, à défaut, les routes limitées à moins de 50 KM/H. Sur certains points, le maire gardera la main. Si en théorie rouler sur un trottoir est passible de 135 euros amende, chaque édile pourra autoriser la circulation sur certains de ces espaces s'il en estime la largeur suffisante.

Ailleurs en Europe, la question préoccupe tout autant les usagers. En juillet, le Royaume-Uni a été choqué par la mort d’une youtubeuse dans un accident de trottinette électrique. Outre-Manche, elles ne sont pas autorisées. Les policiers se montrent cléments si les utilisateurs sont bien équipés, notamment d'un casque. Ce dernier n'est d’ailleurs pas obligatoire dans tous les pays. En France, il est seulement exigé hors agglomération, tandis qu' en Espagne, il n'est requis que pour les moins de 16 ans.

Si la France vient de se doter d’un arsenal législatif, elle est parfois moins sévère que nos voisins européens. Si l'âge minimum du conducteur été fixé à 12 ans, il faut avoir au minimum 14 ans en Allemagne ou en Espagne.

En ce qui concerne la circulation, outre-Rhin, pas question de voir un utilisateur de trottinette sur le trottoir, sur une zone piétonne ou même en train de circuler côte à côte avec un autre utilisateur.

Des questions de sécurité, mais aussi le confort visuel. Si Paris autorise leur stationnement sur les trottoirs à condition de ne pas gêner le piéton, à Lisbonne certaines zones leurs sont interdites sous peine d'une amende pour éviter les amas de trottinettes dans les rues. Enfin, pour se prévenir de tout problèmes, certaines villes les bannissent de leur centre. C’est le cas en Espagne de Valence ou de Barcelone.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.