DERNIERE MINUTE

Migrants chinois : l'enquête progresse mais sera longue

Migrants chinois : l'enquête progresse mais sera longue
Tous droits réservés
REUTERS/Simon Dawson
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Quatre personnes ont été arrêtées dans l'enquête sur les migrants chinois retrouvés morts dans un camion près de Londres. Le chauffeur, un Nord-irlandais de 25 ans, dont la garde à vue a été prolongée (il est toujours suspecté de meurtre), deux personnes originaires de Warrington dans le nord de l'Angleterre ainsi qu'un quadragénaire nord-irlandais.

L'autopsie et l'identification des trente-neuf corps prendra du temps. Selon la police britannique, il s'agit de 31 hommes et 8 femmes, de nationalité chinoise. Parmi les victimes, il se pourrait que plusieurs des migrants soient de nationalité vietnamienne. Pour le confirmer, il faudra encore laisser du temps au processus d’identification en cours.

Bobby Chan, conseiller immigration dans un centre légal : "C'est un processus très long et laborieux. Parce que, premièrement, vous devez obtenir la confiance de la famille de la victime, qui est susceptible de se trouver dans ce pays, et ne voudra pas forcément venir vous voir, car son statut d'immigration n'est probablement pas très clair non plus."

La question pour les enquêteurs est : quand ces personnes sont-elles entrées dans ce conteneur ?

Tout comme en 2000, quand 58 Chinois avaient été retrouvés morts dans un camion, le conteneur transportant ces clandestins est parti de Zeebruges en Belgique pour rejoindre l'Angleterre via Purfleet.

L'inquiétude des spécialistes en tous cas est que les réseaux dormants de trafiquants chinois de migrants se soient réveillés et que d'autres tragédies comme celle-ci soient à prévoir.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.