DERNIERE MINUTE

Catalogne : une manifestation pour le maintien en Espagne

Catalogne : une manifestation pour le maintien en Espagne
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ils se veulent la « majorité silencieuse » de la Catalogne… Au lendemain d'une nouvelle mobilisation des indépendantistes catalans, ce sont les partisans du maintien en Espagne qui ont défilé à Barcelone. Ils étaient 80 000 selon la police, 400 000 selon les organisateurs. Parmi eux, Miguel, qui a vécu toute sa vie à Barcelone.

« Je suis de Linares (Andalousie) mais mes enfants sont catalans, ça fait 51 ans que je vis ici. On ne peut pas aimer la Catalogne plus que moi. Je suis catalaniste et Espagnol, mais je ne suis pas indépendantiste parce que je ne veux pas de barrières. »

« Il n'y a pas qu'un seul camp qui vaille, renchérit une jeune Barcelonaise nommée Xeila_. Si la Generalitat_ (gouvernement autonome) ne représente pas le reste des Catalans, alors il faut descendre dans la rue pour dire que nous sommes là. Nous sommes tous la Catalogne. »

« Reprendre le chemin de la coexistence »

À quinze jours des législatives, de nombreuses personnalité politiques ont pris part au défilé, à commencer par le ministre espagnol des Affaires étrangères et futur chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

« Cela fait beaucoup de tort à Barcelone, à la Catalogne, et il est indispensable que nous reprenions le chemin d'une coexistence pacifique, sans laquelle aucune solution ne pourra être trouvée aux problèmes politiques que nous affrontons », a-t-il insisté.

Samedi soir, des affrontements entre activistes radicaux et forces de l'ordre avaient suivi une grande manifestation pacifique d'indépendantistes. Ils étaient 350 000 dans les rues pour protester contre la condamnation de neuf de leurs dirigeants à de très lourdes peines de prison mi-octobre.

D'après le sondage le plus récent, 48 % des Catalans sont opposés à l'indépendance tandis que 44 % la soutiennent.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.