DERNIERE MINUTE

Accord de partenariat économique UE-Japon : comment les PME peuvent-elles en tirer profit ?

Accord de partenariat économique UE-Japon : comment les PME peuvent-elles en tirer profit ?
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des voitures moins chères pour l'Europe, du fromage moins cher pour le Japon. C'est un des avantages du plus grand accord commercial bilatéral au monde. Cette semaine, dans ce nouveau numéro de Business Planet, nous nous intéressons à l'accord de partenariat économique conclu par l'Union européenne et le Japon, qui représente près du tiers du PIB mondial. Entré en vigueur cette année, celui-ci réduit considérablement les droits de douane. Mais qu'est ce que cela signifie pour les PME européennes ? Et comment peuvent-elles en tirer profit ?

La technologie laser est désormais partout, de la médecine à la modélisation 3D, en passant par les systèmes de défense. Altechna est un spécialiste dans ce domaine. Cette PME, basée à Vilnius (Lituanie), fabrique des lasers optiques et des revêtements laser. Des outils capables de transmettre et de manipuler la lumière laser. L'entreprise possède une clientèle mondiale, et le Japon représente un marché très important. Elle peut donc clairement tirer profit de l'accord de Partenariat économique conclu par l'Union européenne (UE) et le Japon.

Petit, Guillaume

"Pénétrer sur le marché japonais n’était pas aussi facile"

"Le Japon, c'était notre marché", explique Andrius Šlekys, responsable du développement de Altechna. "Il s’agit d’un centre mondial pour l'innovation, qui met l’accent sur les technologies de pointe. Nous avons senti que c’était l'endroit idéal pour proposer nos solutions basées sur la technologie laser. Mais pénétrer le marché japonais n’était pas aussi facile et nous avions besoin d’aide."

Pour s'adapter davantage au marché japonais, Altechna a participé à plusieurs programmes du Centre de coopération industrielle Union européenne-Japon. Objectif : nouer de nouvelles relations et augmenter ses ventes.

"Le centre a fourni une formation claire sur la manière d'approcher le marché local et de travailler sur des projets à long terme avec des clients japonais", raconte Andrius Šlekys. "Cela nous a permis d’établir des relations commerciales directes avec les clients que nous avions ciblés. Et c'était super, car nous ne nous sommes jamais sentis livrés à nous-mêmes."

Cofondé par l'UE et le Japon, ce centre promeut toutes formes d'accords commerciaux bilatéraux et les investissements entre les deux régions. Selon les prévisions, le nouveau partenariat économique conclu entre Bruxelles et Tokyo pourrait booster les exportations européennes de 25% au cours de la prochaine décennie.

Petit, Guillaume

Pour tirer profit de ce Partenariat, "les PME doivent être bien informées"

"Les échanges commerciaux entre l'Europe et le Japon sont déjà énormes", explique Philippe de Taxis du Poët, directeur général du Centre de coopération industrielle UE-Japon. "De nombreuses PME européennes exportent vers le Japon. Le partenariat économique facilitera certainement l'accès au marché japonais, mais pour que les PME puissent tirer profiter de cet accord, elles doivent être bien informées, et guidées. Et c'est l'objectif du service d'assistance que nous avons mis en place."

"En plus de ce service d'assistance, quels aides mettez-vous en place ?", demande Paul Hackett, d'Euronews.

"C'est très important d'intégrer ce service d'assistance aux autres services que nous fournissons, comme ceux liés aux transferts de technologie, à la propriété intellectuelle et à la coopération entre les régions et les clusters", répond Philippe de Taxis du Poët.

POUR ALLER PLUS LOIN...

Rencontre avec Philippe de Taxis du Poët, directeur général du Centre de coopération industrielle UE-Japon

Petit, Guillaume

Qu'est-ce que le Centre de coopération industrielle UE-Japon?

"Le Centre de coopération industrielle UE-Japon est une initiative conjointe de la Commission européenne et du ministère japonais de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie (MITI), lancée en 1987. Nous faisons la promotion de la coopération dans les domaines de l'industrie, du commerce, de l'investissement, de la recherche et de l'innovation. Nous couvrons tous les domaines, de l'intelligence artificielle à la nanotechnologie, en passant par l'économie circulaire."

Comment le nouveau partenariat économique entre l'UE et le Japon a-t-il changé la donne en termes de commerce, en particulier pour les PME?

"Cela facilite les choses pour les exportateurs de l'UE, y compris pour les PME européennes. Ces dernières ont un accès plus facile au marché japonais. Le défi pour les entreprises européennes est de bien connaître l'accord et de savoir comment le mettre à profit. Ils ont des choses à faire. Mais s'ils ne le font pas, ils ne bénéficient pas de l'accord. C'est pourquoi le centre a mis en place un service d'assistance pour les guider et les informer."

A quels défis les PME européennes doivent-elles faire face et comment pouvez-vous les aider?

"Accéder au marché japonais n’est pas facile, et je dirais qu’il y a deux défis principaux - parfois sous-estimés par les entreprises européennes - et c’est pourquoi nous avons mis en place un certain nombre d'ateliers en Europe. Premier défi : cela prend du temps. Cela demande du temps de sceller un accord. C'est une question d'années, pas de semaines ou de mois. Le deuxième défi, avant même de parler affaires, c'est de construire une relation humaine avec les Japonais, une relation de confiance. Et ce n’est qu’après que vous pouvez sérieusement parler affaires."

EN BREF

• Le 1er février 2019, l'accord de partenariat économique (APE) entre l'Union européenne et le Japon est entré en vigueur. Il s'agit du plus important accord commercial que l'UE ait signé à ce jour, représentant 30% du PIB mondial et 40% du commerce mondial. Cette zone de commerce couvre 600 millions de personnes.

• Pour faciliter les relations industrielles et commerciales entre l'UE et le Japon, des dialogues bilatéraux et des initiatives communes ont été mis en place. Cela inclue le Centre de coopération industrielle UE-Japon, qui promeut toutes formes de coopération industrielle, commerciale, et les investissements entre les deux régions.

• Aujourd'hui, on compte 64 000 exportateurs directs de l'UE vers le Japon. Plus de 88% de ces exportateurs sont des petites et moyennes entreprises. Mais les PME européennes qui peuvent bénéficier de l'APE sont potentiellement plus nombreuses encore.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.