DERNIERE MINUTE

Assemblée PME : le pari de la croissance verte

Assemblée PME : le pari de la croissance verte
Taille du texte Aa Aa

Helsinki en Finlande vient d'accueillir l'édition 2019 de l'Assemblée PME, l'événement européen consacré aux entrepreneurs, qui était placée cette année, sous le signe du développement durable, l'objectif étant d'expliquer pourquoi celles et ceux qui parient sur la croissance verte font le bon choix.

Comment se faire accompagner ? Quels sont les moyens de décrocher des financements, les défis à relever, mais également les formidables opportunités de ce secteur ? Autant de questions que se posent les dirigeants d'entreprise et auxquelles cette Assemblée entendait répondre.

"De nouvelles formes d'incitation"

Les PME qui représentent 99,98% des entreprises européennes doivent adopter une nouvelle philosophie. C'est en tout cas, l'avis de Janez Potočnik : cet ardent militant de modèles d'économie circulaire et ancien commissaire européen de l'Environnement copréside le Panel international des ressources des Nations Unies.

"On n'a pas besoin de voitures, mais de mobilité," insiste Janez Potočnik . "Quand on voit les choses comme cela, on peut créer de nouvelles formes d'incitation : je veux parler de nouvelles manières de penser, de nouvelles opportunités, de choses que nous devons repenser," dit-il.

Matériau à fort potentiel

C'est exactement ce qu'a fait une entreprise finlandaise appelée Paptic. Elle a lancé une nouvelle technologie et un matériau qui remplace les emballages plastiques et qui a également l'avantage d'être adaptable sans investissement majeur sur toutes les lignes de production existantes.

Composé de fibre de bois, ce matériau ressemble à du papier mais c'est aussi résistant que du plastique et doux comme du textile. Le marché potentiel est phénoménal. "C'est un marché sur lequel environ 30 millions de tonnes de différents types de matériaux dont principalement des films plastiques sont utilisés chaque année," fait remarquer Esa Torniainen, fondateur de cette PME.

Ces deux dernières années, cette PME a multiplié par dix, son chiffre d'affaires et est passée de 10 à 20 salariés. Son potentiel de croissance est encore très important. Mais pour cela, il lui faudra décrocher de nouveaux financements.

"La finance patiente"

Selon la célèbre économiste Mariana Mazzucato, les règles de financement doivent aussi évoluer pour répondre aux besoins de ceux qui innovent dans ces secteurs.

"Les entrepreneurs qu'il nous faut pour l'économie circulaire peuvent avoir besoin d'investissements sur dix ou quinze ans : donc la clé, c'est la finance patiente," estime cette professeure au UCL Institute for Innovation and Public Purpose et auteure de "The Entrepreneurial State" (L'État entrepreneurial).

"Deuxièmement, nous devons accepter de prendre des risques," poursuit-elle, "c'est comme quand on apprend à faire du vélo : il faut tomber de nombreuses fois avant d'y arriver. Et si on pénalise les échecs, on ne pourra pas créer un nouveau type d'économie," assure-t-elle.

Développement durable, digitalisation et brevets

La Commission européenne qui organisait cet événement est d'ailleurs, sur le point de lancer son Green Deal. Un plan ambitieux qui vise à faire de l'Europe "le premier continent neutre en carbone" d'ici à 2050 et qui devrait être accompagné de mesures concrètes pour les entrepreneurs.

"Je crois que les trois grands défis à relever," fait remarquer Kristin Schreiber, directrice de la politique des PME à la Commission européenne, "ce sont le développement durable, la digitalisation - d'ailleurs, les deux vont souvent de pair parce que parfois, quand vous numérisez, vous devenez plus durable - et enfin, une configuration totalement nouvelle en termes de brevets internationaux."

Cette assemblée a été aussi l'occasion de mettre en lumière de belles initiatives. Cette année, c'est un projet néerlandais qui a décroché le Grand prix des Prix européens de la Promotion de l'Esprit d'Entreprise : Green Pac iLab, un hub qui soutient les entrepreneurs guidés par des valeurs circulaires et durables. Preuve que la croissance verte a clairement le vent en poupe.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.