DERNIERE MINUTE

Le musée Rodin met à l'honneur Barbara Hepworth

Le musée Rodin met à l'honneur Barbara Hepworth
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des œuvres abstraites très poétiques. Barbara Hepworth est une artiste méconnue en France. C’est pourtant une figure incontournable de l’art moderne. Une sculptrice de renom qui a côtoyé Mondrian, Braque ou encore Picasso.

Pour la première fois une rétrospective au musée Rodin à Paris met en lumière sa carrière et ses créations.

"Barbara Hepworth est probablement l’une des plus importantes sculptrices britanniques du 20ème siècle. C’est une contemporaine d’Henry Moore, et vous savez, son travail a eu un rayonnement et succès comparable", souligne Sara Matson, conservatrice au musée St.Ives et co-commissaire de l'exposition.

"Des œuvres qui palpitent"

Barbara Hepworth sculptait directement ses œuvres dans des matériaux comme du marbre, de l’ardoise ou encore des bois tropicaux importés. Dans les années 50, elle a adopté le bronze. Ses créations abstraites évoquent une harmonie avec la nature.

"Son art a une poésie très particulière, notamment avec les contrastes avec le bois, les parties peintes, l'usage de fils dans ses sculptures. On a presque l'impression parfois que ses œuvres palpites tellement elles sont présentes. Je crois que cette poésie particulière n'appartient pas à tous les artistes de cette veine", explique Catherine Chevillot, la directrice du musée Rodin et la co-commissaire de l'exposition.

Une exposition à voir jusqu'au 22 mars

Barbara Hepworth a pu laisser libre court à son art pendant ses 50 ans de carrière. Elle est décédée en 1975 dans l'incendie de son atelier en Cornouilles.

Cette exposition, organisée en partenariat avec la Tate Gallery de Londres, ouvrira ses portes ce mardi à Paris et durera jusqu’au 22 mars.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.