DERNIERE MINUTE

A peine sorti de prison, Lula da Silva s'en prend déjà à Jair Bolsonaro

Luiz Inacio Lula da Silva gestures during a speech after being released from prison, in Sao Bernardo do Campo, Brazil November 9, 2019
Luiz Inacio Lula da Silva gestures during a speech after being released from prison, in Sao Bernardo do Campo, Brazil November 9, 2019 -
Tous droits réservés
REUTERS/Ueslei Marcelino
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A peine sorti de prison, l'ancien dirigeant brésilien Lula fait déjà parler de lui.

Dans un discours prononcé ce samedi, il s'en est pris à Donald Trump avant de se tourner vers Jair Bolsonaro. Accusant l'actuel président du Brésil d'avoir appauvri les travailleurs.

Lula a alors réaffirmé son soutien aux partis de gauche du pays et plus généralement aux gouvernements socialistes latino-américains.

Je suis certain que si nous avons un bon jugement et si nous savons travailler correctement, en 2022, la soi-disant gauche dont Bolsonaro a si peur, battra l'extrême droite que nous voulons toujours vaincre. Ce pays ne mérite pas le gouvernement qu'il a.
Lula da Silva - ancien président brésilien

Il n'en fallait pas plus à l'actuel président brésilien pour lui répondre et rappeler les démêlés judiciaire de Lula : "La majorité du peuple brésilien est honnête et travaille dur, nous ne laisserons pas de place à un détenu, nous n'aurons pas de relation avec lui... Il est libre, mais il a toujours tous ses crimes sur le dos."

Emprisonné depuis avril 2018, Lula da Silva a été libéré suite à une décision de la Cour suprême. Toujours combatif, il n'a rien perdu de sa motivation. L'ancien dirigeant a annoncé être candidat pour les élections présidentielles de 2022. Mais, pas plus de 24 heures après sa sortie, une manifestation a été organisée contre la libération de l'ancien dirigeant.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.