Mort suspecte de James Le Mesurier, l'un des fondateurs des Casques blancs syriens

Mort suspecte de James Le Mesurier, l'un des fondateurs des Casques blancs syriens
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Britannique James Le Mesurier a été retrouvé mort à Istanbul, au pied de l'immeuble où se trouvait son appartement. Il avait des fractures aux jambes et à la tête, selon des informations de presse.

PUBLICITÉ

Il était l'un des fondateurs des Casques blancs syriens. Le Britannique James Le Mesurier a été retrouvé mort à Istanbul, au pied de l'immeuble où se trouvait son appartement. Il avait des fractures aux jambes et à la tête, selon des informations de presse.

S'agit-il d'une agression ou d'un meurtre prémédité ? Les autorités turques mènent l'enquête.

Sur Twitter, les Casques blanc syriens ont exprimé leur "choc" et leur "tristesse" saluant les "efforts humanitaires de James Le Mesurier auprès des Syriens".

Cet ancien officier de l'armée britannique dirigeait dernièrement la principale organisation qui contribue au soutien financier des Casques blancs en Syrie.

Ces sauveteurs bénévoles interviennent dans les territoires sous contrôle rebelles afin d'aider les victimes des bombardements. Mais pour le régime de Damas et ses alliés, les Casques blancs apportent un soutien à des groupes terroristes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

Turquie : un incendie dans une boîte de nuit à Istanbul à fait au moins 29 morts

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux