EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

A Malte, l'affaire Caruana Galizia déstabilise le gouvernement

A Malte, l'affaire Caruana Galizia déstabilise le gouvernement
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En 2017, la journaliste Daphne Caruana Galizia était victime d'un attentat à la voiture piégée alors qu'elle enquêtait sur la corruption. Depuis, plusieurs membres du gouvernement ont été mis en cause, une situation qui déstabilise le pouvoir en place.

PUBLICITÉ

Yorgen Fenech, principal suspect du meurtre de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia a été remis en liberté quelques jours après avoir été arrêté. L'homme d'affaires est aussi le bras droit de l'actuel Premier ministre de Malte.

Une situation qui n'arrange pas l'image de ce dernier qui avait promis de garder l'anonymat et de gracier celui qui révélerait l’identité de l'assassin. La famille de la victime et l'opposition s'insurgent contre le manque de transparence des autorités et réclament le départ, de Jospeh Muscat, le Premier ministre.

Selon des sources judiciaires, il semblerait qu'une partie de l'entourage proche du chef du gouvernement soit impliquée dans l'affaire. Parmi eux, Keith Schembri, ancien chef du cabinet de Jospeh Muscat. Il a été accusé par Fenech d'être le cerveau du meurtre de la journaliste.

Pour Herman Grech, journaliste maltais : "Keith Schembri est peut-être innocent du meurtre, mais nous savons qu'il y a un obstacle potentiel à la justice. Il a en effet essayé d'envoyer un message au présumé cerveau de l'opération alors qu'il était en état d'arrestation. Nous demandons donc ce qui s'est passé, il n'est pas impliqué dans le meurtre, mais qu'en est-il de la question de l'obstruction à la justice ?"

Daphne Caruana Galizia enquêtait sur les politiques corrompus quand elle a été tuée en 2017 . Deux ans après le drame, les manifestations continuent pour éclaircir cette affaire et défendre la liberté d'expression.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Meurtre d’une journaliste à Malte : les manifestants dans la rue

Malte : malgré la pression de la rue, Joseph Muscat reste au pouvoir

Serbie : deux personnes arrêtées pour le meurtre d'une enfant disparue