DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’Irlande face au changement climatique

L’Irlande face au changement climatique
Taille du texte Aa Aa

Matt Murtagh est éleveur dans l'Est de l'Irlande. Son exploitation compte 300 bovins et 200 moutons qui se partagent 300 hectares de terre. Il parvient à maintenir l'activité de sa ferme avec l'aide de ses sept sœurs. Mais tous ces efforts ne sont pas suffisants. "Cette année a été très difficile. Le prix du bœuf a énormément diminué, il a baissé à cause de mauvaises conditions climatiques cette année et l’année précédente", déplore-t-il.

La production irlandaise doit réduire son empreinte carbone et pour Matt c'est une nouvelle source d'inquiétude. "Je pense que le bœuf est devenu le bouc émissaire et le gouvernement pense que si l'on se débarrasse des vaches tout le monde pourra continuer de rouler avec des grosses voitures", juge-t-il.

Les autorités irlandaises n'ont pas décidé d'en finir avec les bovins, mais elles ont déclaré l'urgence climatique. Il s’agit du "plus grand défi de notre temps", insiste le ministre de l’Action pour le climat, Richard Bruton. Le plan d'action de 150 pages indique comment réduire les émissions de carbone. Les producteurs et les exploitants doivent changer de fertilisant, humidifier à nouveau les tourbières mais il n'est pas question de réduire les troupeaux.

La réalité de l’érosion

Evoquer la météo est un sport national en Irlande. Dès lors l'émotion est forte lorsqu'il s'agit de se pencher sur le changement climatique. Avec son programme radio hebdomadaire, la scientifique Cara Augustenborg est accusée de jouer les Cassandre. Mais elle insiste, l'insularité fait que le pays est particulièrement exposé aux inondations et à la montée des mers. "Nous avons une ligne de RER et une ligne de train qui longent cette côte (sud de Dublin) qui vont disparaître au cours du siècle à cause du changement climatique", prévient la jeune femme. Dans les terres, les habitants sont aussi inquiets mais ils souhaitent que la responsabilité des efforts soit partagée par tous les secteurs.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.