DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une sortie extra-véhiculaire des plus complexes pour l'équipage de l'ISS

euronews_icons_loading
Une sortie extra-véhiculaire des plus complexes pour l'équipage de l'ISS
Taille du texte Aa Aa

L'astronaute de l'Agence spatiale européenne (ESA) Luca Parmitano est à bord de la Station spatiale internationale pour une durée de six mois dans le cadre de la mission Beyond. Il nous fait partager son quotidien par le biais de chroniques. Dans ce 16e épisode, Luca est aux côtés de son coéquipier Andrew Morgan, astronaute de la NASA, et évoque avec lui, une sorties extra-véhiculaire particulièrement complexe.

Luca Parmitano :

"Jessie et toi étiez très occupés la semaine dernière avec une expérience scientifique ? Qu'avez vous fait exactement ?"

Andrew Morgan :

"Oui, c'est vrai Luca. Pendant quatre jours, Jessica et moi, on a eu les mains dans le petit labo des sciences de la vie. Et il y a deux jours, on a effectué la troisième des quatre sorties extra-véhiculaires prévues pour réparer le détecteur de rayons cosmiques AMS."

Luca Parmitano :

"Même s'il s'agissait de l'une des sorties extra-véhiculaires les plus complexes jamais réalisées avec des tâches inédites, comme serrer et sertir des tubes, elle s'est déroulée sans faille".

Andrew Morgan :

"Ça s'est passé, presque parfaitement. C'est ce qu'on s'est dit ici entre nous. On doit rendre aussi un véritable hommage à l'équipe au sol et à toute la préparation faite ces quatre dernières années. En somme, on a été que leurs mains et leurs yeux. Ça s'est résumé à ça."

Luca Parmitano :

"Et juste après en avoir terminé avec cette sortie, même pas 24 heures après, on s'est tous réunis, en équipe, pour se préparer à la prochaine grande aventure : l'arrivée de la 19e mission de ravitaillement opérée par SpaceX."

"La capsule Dragon nous a apporté plein de nouveau matériel scientifique passionnant, de nouvelles choses. Sans oublier le ravitaillement en nourriture et tout ce dont nous avions besoin. Bref, on est sommes heureux."

"On vous en dira plus dans le prochain numéro de Space Chronicles, toujours depuis la station spatiale."