DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un Noël teinté de tristesse pour les chrétiens de Syrie

Un Noël teinté de tristesse pour les chrétiens de Syrie
Tous droits réservés
fermo immagine del video
Taille du texte Aa Aa

No¨¨ël s'annonce morose pour beaucoup de chrétiens de Syrie. A Deraa dans le sud du pays, le père Georges Rizk installe un crucifix flambant neuf dans la nef. Son église vient d'être rénovée car elle avait été endommagée par la chute d'une roquette. Malgré tout, il craint que les fidèles soient peu nombreux à la messe de la nativité

"Il y a maintenant des régions où il n'y a plus aucun chrétien. Je ne sais pas combien de temps cette situation va durer. Il y a des villages qui ne sont plus peuplés que par quelques personnes âgées. A Daraa, environ la moitié de la population chrétienne a quitté la ville", explique le père Goerges Rizk, de la paroisse de Sayyidet Al-Beshara à Deraa.

Dans cette Eglise orthodoxe aussi, la plupart des fidèles ont fuit la guerre qui ravage la Syrie. Wasila Thiab n'a pas le cœur à la fête. Plusieurs de ses enfants se sont installés à l'étranger.

"J'ai six filles, la plus âgée est née en 1964. Elle est partie avec ses enfants après la mort de son mari. Mes autres enfants envisagent de partir aussi", confie-t-elle.

Selon le représentant du Vatican à Damas, le pourcentage de chrétiens serait passé de de 6% à 2% en Syrie depuis le début de la guerre. Pour ceux qui restent, sans leurs proches, Noël sera teinté de tristesse.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.