DERNIERE MINUTE

Réveillon du jour de l'An : 100 000 membres des forces de l'ordre mobilisés

Forces de l'ordre sur les Champs-Elysées à Paris lors du nouvel an 2018
Forces de l'ordre sur les Champs-Elysées à Paris lors du nouvel an 2018   -  
Tous droits réservés
AP - Francois Mori
Taille du texte Aa Aa

"Pas de trêve du jour de l'An" en France : ce lundi 30 décembre, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a dévoilé le dispositif de sécurité qui sera déployé pour la Saint-Sylvestre :

Il y a des moments de tension que nous pouvons connaître, des moments de rassemblements festifs, et nos forces doivent être présentes.
Christophe Castaner

Près de 100 000 membres des forces de l'ordre seront mobilisés en France pour assurer la sécurité lors des festivités du réveillon. Policiers, gendarmes mais aussi militaires et pompiers, "pour un haut niveau de sécurité".

"Aucun risque particulier"

Le ministre de l'Intérieur n'a pas évoqué de danger particulier, mais une menace terroriste toujours présente."Il n'y a pas de risque particulier que nous ayons identifié mais nous savons toujours les tensions que l'on peut connaître lors des grands rassemblements. Traditionnellement, sur Paris, sur les Champs-Élysées, ce sont 250.000 à 300.000 personnes qui sont présentes."

Si des centaines de milliers de personnes seront présentes dans la capitale pour fêter le passage dans cette nouvelle décennie, la mobilisation contre la réforme des retraites devrait poser quelques difficultés dans les transports parisiens : à Paris, où le métro est habituellement ouvert toute la nuit, seules les deux lignes automatisées seront ouvertes jusqu'à 2h15. Les lignes de tramways 2, 3, 3a et 3b fonctionneront toute la nuit et les autobus Noctilien seront "fortement renforcés", selon la RATP.

Moins de forces de l'ordre que l'année dernière

Un chiffre en baisse par rapport à l’an passé, où 148.000 membres des forces de l’ordre avaient été déployés dans un contexte de tensions lié à l'attentat contre le marché de Noël de Strasbourg, mais aussi aux gilets jaunes qui avaient prévu “un rassemblement festif et non violent” dans la capitale.

Christophe Castaner a par ailleurs indiqué que ce dispositif avait pris en compte “la spécificité liée à la difficulté des transports sur Paris” avec la grève contre la réforme des retraites. Une mobilisation qui ininterrompue qui devrait poser quelques problèmes de circulation en région parisienne. Pour rappel, ce sont plus de 250.000 personnes qui sont entendues sur les Champs-Élysées pour fêter le passage vers l’année 2020.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.