DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Il crée un embouteillage virtuel et trompe Google Maps par l'absurde

euronews_icons_loading
Il crée un embouteillage virtuel et trompe Google Maps par l'absurde
Tous droits réservés
.
Taille du texte Aa Aa

"La carte n'est pas le territoire, mais une autre version de la réalité", disait Alfred Korzybski en 1933.

L'artiste militant Simon Weckert l'a prouvé en jouant un beau tour à Google Maps, qui fête cette semaine ses quinze ans. En promenant dans Berlin un chariot rempli d'une centaine de smartphones tous connectés à l'appli de géolocalisation, il a fait croire à Google que les rues - désertes - où il se trouvait étaient complètement bloquées par les embouteillages.

Une manière espiègle de mettre en défaut le colosse américain du numérique, de montrer comment il a changé notre appréhension de l'environnement, et de mettre en évidence par l'absurde l'échec latent de la collecte de données numériques.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.