DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La secte Moon marie 6 000 couples à la fois, se fichant des risques du coronavirus

Couples attend a mass wedding ceremony organised by the Unification Church at Cheongshim Peace World Center in Gapyeong on February 7, 2020
Couples attend a mass wedding ceremony organised by the Unification Church at Cheongshim Peace World Center in Gapyeong on February 7, 2020   -  
Tous droits réservés
Jung Yeon-je / AFP
Taille du texte Aa Aa

La très controversée secte Moon se place au-dessus de tout, comme si elle était immunisée contre le coronavirus 2019-nCoV. Et peu importe que la Corée du Sud, son pays de naissance voisin direct de la Chine, soit déjà attaquée par la nouvelle pneumonie virale - 24 malades y ont été recensés pour le moment -, l'Eglise de l'unification a organisé ce vendredi dans la ville de Gapyeong l'un de ces populeux mariages qu'elle affectionne, sans du tout tenir compte des mises en garde des autorités contre la propagation du coronavirus.

Environ 6 000 couples, tous égaux dans leur classique tenue vestimentaire, ont pu ainsi se dire "oui" à l'issue d'une cérémonie fastueuse. Quand on sait que ces jeunes gens venaient de 64 pays différents, et qu'ils avaient convié pas moins de 18 000 invités, les services sanitaires sud-coréens se sont étonnés à juste titre qu'une grande majorité des milliers de personnes réunies n'ait même pas pris le soin de mettre un masque de protection.

Vous pouvez vous amuser à compter les masques ci-dessous :

Jung Yeon-je / AFP
Couples attend a mass wedding ceremony organised by the Unification Church at Cheongshim Peace World Center in Gapyeong on February 7, 2020Jung Yeon-je / AFP

Mais si l'on en croit Choi Ji-young, l'une des mariées du jour, c'est en quelque sorte l'amour offert par la secte qui les met à l'abri. Elle a déclaré a l'Agence France-Presse :

Je me sens comme protégée du virus aujourd'hui

La secte Moon serait-elle encore toute puissante ?

Pourtant, depuis l'entrée du coronavirus mortel en Corée du Sud, les étrangers qui se sont rendus à Wuhan, berceau de l'épidémie, sont personae non gratae dans le pays. Et nombreux sont les festivals, concerts, cérémonies en tout genre... à avoir été annulés par mesure de prévention. Les autorités religieuses ont également été priées de ne pas organiser de grands rassemblements.

Seule la secte du révérend Sun Myung Moon, mort à 92 ans le 3 septembre 2012 à Séoul, échappe donc aux contraintes dictées par l'Etat. Pour être autorisée à maintenir son méga mariage, l'Eglise de l'unification - son nom officiel - n'a eu qu'à faire valoir que la cérémonie était essentielle car elle marquait le centième anniversaire de la naissance de son gourou, et qu'on ne pouvait pas l'annuler après quatre années d'efforts pour la préparer.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.