EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Japon : 67 nouveaux cas de coronavirus détectés sur un paquebot de croisière

Japon : 67 nouveaux cas de coronavirus détectés sur un paquebot de croisière
Tous droits réservés SNTV
Tous droits réservés SNTV
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Cela porte à 285 le nombre de passagers et membres d'équipage sur lesquels la présence du virus a été constatée, sans compter un officier de quarantaine qui a lui aussi été infecté.

67 nouveaux cas de nouveau coronavirus ont été détectés sur le paquebot de croisière, maintenu en quarantaine au large du Japon, alors que les Américains se préparent à évacuer.

PUBLICITÉ

De nouvelles analyses effectuées sur les passagers du navire de croisière Diamond Princess, placé en quarantaine au large du Japon, ont révélé 67 nouveaux cas de coronavirus.

En tout, 285 passagers et membres d'équipage ont donc été infectés, tout comme un officier de quarantaine.

Les Etats-Unis ont par ailleurs annoncé qu'ils prévoyaient d'évacuer leurs ressortissants qui se trouvent à bord.

Dans une lettre adressée aux passagers américains du paquebot, maintenu depuis début février en quarantaine au large de Yokohama (sud de Tokyo), Washington évoque l'envoi d'un avion dimanche, ajoutant que les personnes rapatriées devront respecter une quarantaine supplémentaire de 14 jours à leur arrivée aux Etats-Unis.

Le Japon recense actuellement une trentaine de cas de contaminations par le nouveau coronavirus sur son territoire.

Quid des JO ?

Pendant ce temps, le Japon est bien décidé à ne pas laisser l'épidémie de nouveau coronavirus empiéter sur les Jeux Olympiques qui doivent se dérouler cet été à Tokyo.

Une répétition générale pour le relais de la flamme olympique a eu lieu samedi à Hamura, à l'ouest de la capitale japonaise.

Jeudi, le président du comité d'organisation des JO de Tokyo Yoshiro Mori avait écarté tout "report" ou "annulation" des Jeux.

L'Organisation mondiale de la santé a de son côté assuré vendredi ne pas avoir émis d'avis sur la tenue des JO-2020 à Tokyo au regard de l'épidémie de coronavirus, mais s'est dite prête à apporter toute l'assistance technique nécessaire aux organisateurs pour qu'ils prennent leur propre décision.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pékin froissé par la visite de parlementaires américains au Dalaï-lama

No Comment. Le premier ministre chinois chez les pandas géants prêtés par la Chine à l'Australie

La Russie poursuit son offensive dans le nord-est de l'Ukraine