DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Démonstration de force au Venezuela

euronews_icons_loading
Démonstration de force au Venezuela
Tous droits réservés  ΑΡ
Taille du texte Aa Aa

Soldats, miliciens, civils et véhicules blindés en nombre, l'armée vénézuélienne a pris part, ce week-end, à des exercices militaires dans les rues de la capitale Caracas. Cette démonstration de force, voulue par le président Nicolas Maduro, était destinée notamment aux Américains qu’il accuse de vouloir envahir le Venezuela.

Pour le chef de file de l’opposition, Juan Guaidó, reconnu comme président légitime du Venezuela par de nombreux pays dont les Etats-Unis, ces exercices militaires n'étaient qu'un mise en scène destinée à masquer la décadence des forces armées.

"Je dis aux forces armées (...) nous sommes avec vous, nous sommes conscients de la malnutrition des soldats. Nous savons ce que l’on donne à manger à la majorité des bataillons et c’est pitoyable. Ce n’est pas comme ça qu’on nourrit des militaires qui doivent se battre contre l’Armée de libération nationale (ELN), les Farcs et le trafic de drogue, protéger nos frontières et repousser les clandestins. C’est ce que l’armée vénézuélienne devrait faire aujourd'hui au lieu de ce spectacle de propagande destiné un hypothétique ennemi", a dit Juan Guaidó.

Outre les Etats-Unis, Nicolas Maduro s’en est pris à la France. Il a accusé l'ambassadeur français au Venezuela d'ingérence après que ce dernier a accueilli à l'aéroport l'opposant Juan Guaidó à son retour d'une tournée internationale. Et Nicolas Maduro d’ajouter qu’il n’écartait pas la possibilité d'expulser le diplomate français.