DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Post-Brexit, Londres se dirige vers une immigration choisie avec système du visa à points

euronews_icons_loading
Post-Brexit, Londres se dirige vers une immigration choisie avec système du visa à points
Tous droits réservés  Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved   -   Alberto Pezzali
Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement britannique engage le Royaume vers une immigration choisie : dans l'ère post-Brexit, il faudra parler anglais et être au moins détenteur du baccalauréat, ou équivalent, pour espérer obtenir un visa de travail en Grande-Bretagne.

Le nouveau système devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2021, à l'issue de la période de transition qui a débuté après la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Le ministère de l'Intérieur britannique a mis en ligne sur son site les nouvelles règles qui instaurent un système de visa à points.

Tout étranger souhaitant venir travailler au Royaume-Uni devra cumuler un minimum de 70 points : un niveau d'anglais suffisant apportera 20 points, autant pour ceux qui font preuve de "compétences" spéciales et encore 20 points si le contrat de travail promis est au moins égale à 30.820 euros annuels.

Le Home office estime que plus des deux tiers de la main d'œuvre européenne actuelle ne répond pas à ces nouvelles exigences.

Priti Patel est la ministre britannique de l'Intérieur : "Il s'agit donc d'un système d'immigration unifié, qui ne fait aucune discrimination selon votre origine. Il s'agit avant tout des compétences que vous pouvez apporter au Royaume-Uni. Les chiffres vont donc baisser et c'est le but de ce système".

Ces nouvelles mesures ne concernent pas les quelques 3,2 millions de ressortissants de l'Union européenne qui ont demandé à résider en Grande-Bretagne avant l'issue du Brexit.

Par ailleurs, les citoyens européens n'auront pas besoin de visa britannique pour des séjours de moins de six mois.