EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Coronavirus : "Il ne s'agit pas d'un exercice, ce n'est pas le moment d'abandonner", insiste l'OMS

Coronavirus : "Il ne s'agit pas d'un exercice, ce n'est pas le moment d'abandonner", insiste l'OMS
Tous droits réservés Kamran Jebreili/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Kamran Jebreili/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews avec AFP-AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Organisation mondiale de la santé estime que certains pays ne sont pas assez engagés dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19.

PUBLICITÉ

Le Covid-19 a déjà tué près de 3 300 personnes dans le monde. L’épidémie continue de se propager. Pourtant, certains pays ne mettraient pas tout en œuvre pour la combattre. Un constat déploré par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Il s’agit de la réalité et non pas d’un exercice
Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS
*concernant l'épidémie de Covid-19

"Nous craignons que certains pays n’aient pas pris cela suffisamment au sérieux ou qu’ils aient baissé les bras. Dans certains pays, le niveau d'engagement politique et les actions qui démontrent cet engagement ne correspondent pas au niveau de la menace à laquelle nous sommes tous confrontés. Il s’agit là de la réalité et non pas d’un exercice (...) Nous pouvons vaincre cette épidémie, mais uniquement grâce une approche collective coordonnée et globale qui engage l'ensemble de l'appareil gouvernemental"_,_ a dit le directeur général de l'OMS, le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus

Dans quelques pays européens, comme l'Espagne, de plus en plus d'entreprises encouragent leurs employés à travailler depuis leur domicile.

Même mesures outre atlantique

Dans la région de Seattle, les géants de la tech Amazon, Microsoft, Google et Facebook recommandent désormais à leurs employés de travailler si possible de chez eux les prochaines semaines.

Le Congrès américain a approuvé un plan d'urgence de 8,3 milliards de dollars pour financer la lutte contre le coronavirus qui se propage aux Etats-Unis, alors qu'un nouveau foyer de cas suspects s'est déclaré à bord d'un paquebot de croisière au large de San Francisco. Un homme de 71 ans qui voyageait à bord de ce navire durant une précédente croisière est mort du Covid-19 à son retour à Sacramento.

Le nombre de cas de contaminations dans le monde flirte avec les 100 000. Quatre-vingt-cinq pays et territoires sont touchés. La Chine, pays le plus impacté, a fait état de 30 nouveaux décès ce vendredi matin.

L'Unesco recense 13 pays contraints de fermer toutes leurs écoles, affectant plus de 290 millions d'élèves. Transports en commun, stades, salles de concerts ou lieux de culte, dans tous les pays, les espaces fermés accueillant du public deviennent des zones à éviter.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Coronavirus : la France avance vers une épidémie "inexorable"

Le coronavirus grippe toute l'aviation civile mondiale

Coronavirus : la fièvre monte dans les hôpitaux du sud de l'Italie