DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Europe tente de faire face au Covid-19

euronews_icons_loading
L'Europe tente de faire face au Covid-19
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

"Attention à maintenir une distance d'un mètre." C'est ce message qui s'affiche sur un marché de Rome. L'Italie, avec plus de 5 800 cas et 230 morts est l'un des pays les plus touchés par le coronavirus. Le chef du parti démocrate Nicola Zingaretti a annoncé sur Facebook ce samedi qu'il est positif. A Milan, des tribunaux sont fermés. D'autres vont être le théâtre de procès à huis clos. Le recours aux vidéoconférences est encouragé.

Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson a voulu montrer l'exemple en se nettoyant les mains en public. Une deuxième personne est morte du Covid-19. Un peu plus de 160 personnes ont été testées positives.

"Ce que nous avons mis en lumière, en particulier avec ces deux morts très tristes, c'est que ce sont des personnes âgées avec l'état de santé que cela suppose, souligne Jenny Harries, médecin en chef adjointe au Royaume-Uni. Ce sont des personnes pour qui il est important de s'assurer que nous avons de bons services hospitaliers. Mais le Royaume-Uni sait faire face à la grippe pandémique depuis de très nombreuses années et le NHS peut donc faire face à un grand nombre de cas."

En France, le président Emmanuel Macron réunit ce dimanche un nouveau Conseil de défense. Pas de passage au stade 3 de l'état d'alerte a priori. Mais l'occasion de faire le point alors que 16 personnes sont mortes d'après un dernier bilan publié samedi soir. L'Assemblée nationale a annoncé un troisième cas positif dans ses rangs.

Encore faiblement touchée, l'Europe centrale se prépare à une forte hausse du nombre de cas. Un cinquième individu a été diagnostiqué en Hongrie. Il s’agit d’une personne de 70 ans gravement malade, peut-être été infectée par son fils vivant à l’étranger qui s’était rendu en Italie et à Paris.