DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : la solidarité trans-frontalière s'organise en Europe

Opération d'évacuation d'un patient atteint du Covid-19 à Mulhouse, le 22 mars 2020.
Opération d'évacuation d'un patient atteint du Covid-19 à Mulhouse, le 22 mars 2020.   -   Tous droits réservés  SEBASTIEN BOZON/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Si les frontières physiques se sont fermées en Europe, la solidarité entre les pays européens est bien réelle. Des patients français atteints par le Covid-19 commencent ainsi a être évacué vers des hôpitaux situés dans les pays voisins. L'Allemagne, la Suisse et le Luxembourg ont en effet accepté d'aider les départements français, comme le Haut-Rhin, en proie à la saturation de leurs hôpitaux.

Un premier patient soigné en réanimation à Mulhouse, chef-lieu de ce département alsacien dans l'est de la France, a été héliporté ce samedi vers Fribourg-en-Brisgau, dans le land allemand du Bade-Wurtemberg, juste de l'autre côté du Rhin et de la frontière.

Après ce patient, les cantons suisses de Bâle-Ville, de Bâle-Campagne et du Jura ont offert samedi leur aide, suivis dimanche par les Länder allemands de la Sarre et de la Rhénanie-Palatinat ainsi que du Luxembourg.

Une dizaine de transferts sont prévus vers l'Allemagne. Sept patients français vont être évacués vers le Grand-Duché et six malades alsaciens vont être pris en charge en Suisse.

Soulager un hôpital saturé

Le département du Haut-Rhin, ainsi que l'ensemble de la région Grand Est dont il dépend, sont l'un des foyers de l'épidémie de Covid-19 en France. Le dernier bilan faisait ainsi état de 1 977 personnes hospitalisées, dont 480 en réanimation et 271 décès dans la région.

La situation est particulièrement préoccupante à Mulhouse, où l’hôpital de la ville est totalement saturé. Avant la mise en place des opérations vers les pays frontaliers, des patients haut-rhinois avaient été évacués ces derniers jours vers d'autres hôpitaux du Grand Est moins surchargés, ainsi que vers Marseille, Toulon et Bordeaux grâce à deux évacuations sanitaires aériennes effectuées par l'armée.

Un hôpital militaire de campagne a été également monté à Mulhouse pour désengorger les structures hospitalières. Des premiers tests devaient être effectués ce lundi matin avant l'accueil des premiers patients.