DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'agriculture de précision, l'avenir des exploitations européennes ?

euronews_icons_loading
L'agriculture de précision, l'avenir des exploitations européennes ?
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

A travers toute l'Europe, l'agriculture tente de tirer profit des nouvelles technologies afin de mieux produire et d'assurer un meilleur revenu aux exploitants. Direction la Grèce et la Suède, deux pays qui développent "le smart farming" ou l'agriculture de précision, pour avoir une idée plus précise de ce que vont devenir nos fermes dans le futur.

Dans le Péloponnèse, en Grèce, les olives sont récoltées selon des techniques ancestrales. C’est pourtant le terrain d’essai de technologies de pointe. Des scientifiques d'un projet européen de recherche développent une série d'appareil, comme un drone muni d’une caméra multi-spectrale. Elle doit permettre aux producteurs d'huile d'olive de suivre, en détail, l’état de croissance de chaque arbre.

"C'est comme analyser l'air avec un microscope. On peut identifier les arbres les plus robustes, ceux en meilleure santé et ensuite on peut choisir le traitement approprié", explique Evangelos Anastasiou, ingénieur agricole et chercheur à l'université d'Athènes.

Oliviers de Chora en Grèce

Autre objectif, mieux maîtriser l’irrigation grâce à des dispositifs de pointe, comme une station météo intelligente reliée à des capteurs d’humidité des sols. Elle permet d’arroser sans se rendre sur les parcelles, via une application. Un gain de temps, d’argent, et d’eau douce.

"Cet équipement permet de surveiller le sol et de fixer des règles intelligentes. Lorsque l'humidité du sol passe en dessous d'une limite donnée, il commence à arroser, et il arrête l'arrosage lorsque l'humidité augmente et passe un certain seuil", analyse Kostas Pramataris, ingénieur informatique chez Synelixis.

Autre dispositif, un appareil mesurant l'électroconductivité des sols pour mieux connaître le mouvement des eaux. Ces technologies représentent un coût mais elles sont susceptibles, à moyens et longs termes, d'assurer des revenus plus confortables aux exploitants, alors même qu'ils sont sous pression partout en Europe.

"Ce sont des outils qui vont nous aider à réduire les intrants agricoles, ce qui est l'une de nos priorités, et aussi à fabriquer des produits sûrs et à augmenter notre production", juge Antonis Paraskevopoulos, directeur du département d'économie rurale au sein de Trifyilia. "Mais le plus important, c'est que le produit final soit respectueux de l'environnement. Et sans nouvelles technologies, nous n'avons aucune chance et aucune perspective de réussite".

En Suède, l'agriculture de précision aide les éleveurs

Autre secteur agricole, autre paysage : la Suède, l’un des pays les plus stricts en terme de bien-être animal. Cette ferme participe aussi au projet de recherche. Des scientifiques testent des capteurs optiques, installés ici sur l’oreille d’une truie. En mesurant les battements de son cœur, il est possible d’avoir une grande quantité d’informations.

Christophe Verjus est ingénieur au Centre suisse d'électronique et de microtechnique. « Grâce au rythme cardiaque, surtout si on connaît l’historique du rythme cardiaque d’un certain animal, on va savoir s’il a de la fièvre, s’il est stressé, s’il est malade. On va le savoir avant qu’il y ait des effets visibles. Et donc, il va pouvoir agir en amont et prendre les bonnes décisions rapidement ».

La technologie aide les éleveurs pendant la mise bas, le moment crucial car les truies doivent rester en excellente santé pour prendre soin de leurs bébés. Grâce à un système d’alerte, Jos et son fils Frank pourront être plus réactifs.

"Quand je rentre chez moi, je ne sais pas ce qui se passe dans l'étable. Avec ces données, je peux voir s'il y a une truie qui commence à mettre bas. Ça m'aide le matin", estime Frank Botermans.

Grâce à la technologie, il est possible de mieux suivre l'état de santé des animaux.

Les données sont centralisées par un récepteur, qui mesure aussi la qualité de l’air et la température dans l’étable. Mais une ferme si connectée est-elle toujours une ferme ?

"Chaque animal est très important, il a de la valeur et a son propre droit au bien-être. Et c'est pourquoi nous devons tous les surveiller et c'est l'idée de l'élevage de précision", résume Anders Herlin, scientifique, spécialiste du champ animal, à l'université suédoise des sciences agricoles.

On estime que le marché mondial de l'agriculture de précision va doubler pour dépasser 16 milliards d'euros d'ici 2025.