DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'épidémie de coronavirus est "sous contrôle" en Allemagne

euronews_icons_loading
Le président de l'Institut Robert Koch, Lothar H. Wieler (à G) et le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn (à D), à Berlin le 17 avril 2020.
Le président de l'Institut Robert Koch, Lothar H. Wieler (à G) et le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn (à D), à Berlin le 17 avril 2020.   -   Tous droits réservés  JOHN MACDOUGALL / AFP / POOL
Taille du texte Aa Aa

En Allemagne, les mesures de restriction pour contenir le coronavirus portent leurs fruits, le taux d'infection étant passé ce vendredi en dessous de 1. Le pays recense près de 4 000 morts du Covid-19, soit entre trois et quatre fois moins qu'en France, et 133 000 cas officiellement déclarés.

Plus de guérisons que de nouvelles infections

Berlin peut entrevoir un peu plus sereinement le début du déconfinement annoncé pour le 4 mai, avec la réouverture des écoles.

"L'épidémie est maintenant sous contrôle, elle est devenue plus gérable. Depuis le 12 avril, plus de malades ont été guéris chaque jour que nous n'avons de nouvelles infections. Nous avons actuellement plus de 80 000 guérisons sur 130 000 personnes qui ont été infectées jusqu'à présent, selon l'Institut Robert Koch", souligne le ministre de la Santé Jens Spahn.

Le port du masque recommandé

Le gouvernement allemand promet une production massive de masques. Contrairement à l'Autriche, son usage ne sera toutefois pas obligatoire, mais fortement recommandé. Le ministre de la Santé lance un appel à la responsabilité de chacun et aux bonnes pratiques :

_"Le risque est plus grand quand vous portez un masque que quand vous n'en portez pas. Bien sûr, il doit également être lavé à la température appropriée et être mis et enlevé de manière à ce qu'il n'y ait pas de risque d'infection (...) Les masques qui ne sont pas utilisés correctement ont tendance à augmenter le risque, donc nous devons tous apprendre ensemble à les utiliser correctement."
_

Augmentation des cas d'infection chez les soignants

Berlin veut rester prudent sur l'évolution de l'épidémie et va continuer à multiplier les tests : 1,7 million de personnes ayant déjà été testées.

Les autorités s'inquiètent par ailleurs de l'augmentation des cas d'infection chez le personnel soignant : 6 % de plus que le semaine dernière selon l'institut Robert Koch.