L’UE reconnaît des erreurs au début de la crise et veut les corriger pour engager le déconfinement

L’UE reconnaît des erreurs au début de la crise et veut les corriger pour engager le déconfinement
Tous droits réservés Manu Fernandez/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Etats membre de l’UE préparent la prochaine étape de la crise du covid-19. La sortie du confinement sera graduelle pour éviter le risque d’une deuxième épidémie.

PUBLICITÉ

La présidente de la Commission européenne ne veut pas se voiler la face. Ursula von der Leyen reconnaît que la solidarité européenne a failli au début de l’épidémie de coronavirus en Italie. Au nom de l’UE, l’Allemande a présenté ses excuses devant le Parlement européen.

La responsable estime que les 27 ont tiré des premières leçons de cette crise. Afin d’harmoniser le déconfinement la Commission a présenté ses lignes directrices pour la sortie de crise. Une solution unique n’est pas envisageable car la situation sanitaire varie d’un pays membre à l’autre. Au cours de la même semaine certains gouvernements ont annoncé un prolongement des mesures de restriction quand quelques pays allégeaient les règles de confinement.

Une sortie de crise précipitée risquerait d'entraîner une deuxième vague épidémique de covid-19. Certains experts tirent la sonnette d’alarme sur cette éventualité. Ils s’appuient sur l’exemple de l’épidémie de grippe espagnole entre 1918 et 1920. Ces mêmes voix estiment que des mesures ponctuelles pourraient se prolonger au-delà de 2020.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'épidémie de coronavirus est "sous contrôle" en Allemagne

Coronavirus : les chasseurs maltais ont le droit de pratiquer leur activité malgré le confinement

Trouver un vaccin contre le coronavirus, la priorité de la Commission européenne