DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le coronavirus n'est pas répandu par la 5G

euronews_icons_loading
Le coronavirus n'est pas répandu par la 5G
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

En Irlande, le week-end dernier, des gens ont mis le feu à une installation 5G. Depuis quelques jours, une rumeur court et répand la peur : la 5G transmettrait le covid-19. C'est la théorie d'un Américain, Thomas Cowan, se présentant comme médecin, qui enflamme la toile. La Commission européenne a réagi :

"Oui, nous avons vu cette fausse information sur la 5G, nous avons vu que certains sur les réseaux sociaux ont lié la 5G à l'apparition du coronavirus, a déclaré Johannes Bahrke, le porte-parole de la Commission européenne. Ces histoires ont été identifiées comme de la désinformation, et les plateformes - YouTube par exemple ou Facebook - ont déjà retiré une partie de ce contenu problématique. Il n'y a aucune corrélation géographique ou autre entre le déploiement de la 5G et l'apparition du virus".

La théorie de Thomas Cowan c'est que chaque pandémie des 150 dernières années est apparue à chaque nouveau progrès dans l'électrification de la Terre : la grippe dite "espagnole" avec l'expansion des ondes radio, celle de la fin de la Seconde Guerre mondiale avec l'introduction des radars... et le COVID-19 avec la 5G.

Aucun rapport scientifique ne soutient cette thèse. Les experts expliquent qu'il est physiquement impossible pour les ondes des réseaux de télécommunication d'interagir avec un virus, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ne trouve aucun effet néfaste en 5G et un document de plusieurs experts publié dans une prestigieuse revue médicale nie que le COVID-19 ait une origine non naturelle.

Thomas Cowan soutient que Wuhan a été un pionnier dans la mise en œuvre de la 5G et relie donc la mise en œuvre de ce réseau de communication à l'apparition du coronavirus. L'exemple de la Corée du sud, où la 5G est très développée, mais le virus peu, lui donne tord.