DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le défi de l'assistance à domicile en période de pandémie

euronews_icons_loading
Le défi de l'assistance à domicile en période de pandémie
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Notre correspondante à Paris, Anelise Borges, s'est intéressée au rôle des travailleurs à domicile pendant la pandémie de coronavirus. Véritable bouffée d'oxygène pour les personnes âgées et handicapées, ce personnel peut toutefois représenter une menace de contamination.

"Ma plus grande angoisse serait d'être malade et de ne pas présenter de symptômes et de contaminer quelqu'un pour qui cela pourrait être bien plus grave" nous confie Cécile, travailleuse à domicile à Paris.

Ce risque de contamination est amplifié pour Joelle Brusset, 62 ans, qui voit se relayer chez elles quotidiennement des infirmières, aides-soignantes, femmes de ménage et auxiliaires.

"C'est mon seul lien avec l'extérieur, et elles font pour moi tout ce que je ne peux pas faire" explique la patiente, atteinte d'un trouble neurologique invalidant, qui l'empêche de marcher, de se laver ou de cuisiner seule.

On a été obligé de laisser des personnes parce qu'on n'avait pas les équipements
Guillaume Richard
PDG du groupe Oui care

L'entreprise qui emploie ce personnel a été lourdement affecté par le Covid-19. "Quand on n'a pas les éléments de protection, on informe l'agence régionale de santé, le conseil départemental et on leur dit "on ne peut pas intervenir. Donc soit vous avez des éléments de protection à nous donner, et on va pouvoir intervenir, soit vous n'avez pas ces éléments de protection et nous n'interviendrons pas" indique Guillaume Richard, PDG du groupe Oui care qui emploie 18 000 personnes dans le secteur.

"Il y a des cas qui sont déchirants car on a été obligé de laisser des personnes parce qu'on avait pas les équipements" explique-t-il. "Entre la protection de mes salariés et l'accompagnement de mes clients le choix est très vite fait, c'est la protection de mes salariés" assure-t-il.

240 000 personnes sont décédées du Covid-19 dans le monde. En cette période de pandémie, le travail du personnel soignant et de l'assistance est unanimement salué. En France, un bras de fer a été engagé entre les hôpitaux et le gouvernement bien avant la pandémie pour revaloriser ces métiers.