DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Espagne passe au crible les entrées sur son sol

euronews_icons_loading
L'Espagne passe au crible les entrées sur son sol
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

L'Espagne se calfeutre pour éviter la seconde vague. Alors que le pays sort par palier d'un confinement très sévère, les décès liés au Covid-19 sont repartis à la hausse. De quoi conforter le gouvernement dans sa nouvelle décision : celle de limiter strictement les entrées sur son sol, y compris depuis le reste de l'Europe. C'était le cas aux frontières terrestres, cela le sera aussi aux frontières aériennes et maritimes.

« Une quarantaine de 14 jours pour les personnes entrant dans notre pays »

« Les contrôles sont temporairement rétablis pour les frontières intérieures aériennes et maritimes, a expliqué Salvador Illa, le ministre de la Santé. À partir du 15 mai et jusqu'au 24, les entrées sur le territoire national seront restreintes. Seuls pourront entrer par voie maritime ou aérienne les citoyens espagnols résidant en Espagne – qui devront prouver qu'il s'agit de leur résidence habituelle –, les travailleurs transfrontaliers, les professionnels de santé ou ceux travaillant auprès des personnes âgées, ainsi que ceux venus pour un cas de force majeure ou pour des raisons strictement professionnelles. Ce décret est complété par un autre qui impose une quarantaine de 14 jours aux personnes entrant dans notre pays. »

Les Européens propriétaires de résidences secondaires priés de patienter

L'Espagne, qui a perdu près de 27 000 vies, redoute plus que tout des cas importés de coronavirus. Interdiction donc pour les Européens propriétaires de résidences secondaires de tenter le voyage. Les Espagnols eux-mêmes ne peuvent d'ailleurs pas gagner leur résidence secondaire lorsqu'elle se trouve dans une autre province.

Les nouveaux entrants mis à l'isolement pendant deux semaines pourront néanmoins sortir munis d'un masque pour acheter des produits de première nécessité ou se faire soigner. Certains métiers, comme les transporteurs routiers, ne seront pas soumis à cette quatorzaine.