DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Europe toujours durement éprouvée par le coronavirus malgré le déconfinement

euronews_icons_loading
L'Europe toujours durement éprouvée par le coronavirus malgré le déconfinement
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

La Russie est désormais le deuxième pays au monde comptant le plus de cas d'infections derrière les États-Unis. Plus de 232 000 ont été recensés, dont plus de la moitié à Moscou où le port du masque et de gants est obligatoire.

Le bilan mortel reste, lui, très bas, 2116 décès. Un chiffre officiel de plus en plus questionné.

Parmi les malades du coronavirus, Dmitry Peskov, le porte-parole de Vladimir Poutine. Mais en Russie, le déconfinement est bel et bien enclenché, comme l'a souhaité le président.

Au Royaume-Uni, d'après les nouveaux chiffres du bureau national des statistiques, le nombre total de décès aurait franchi le seuil des 38 000. Le gouvernement en recense, lui, près de 33 000. Le Royaume-Uni est et reste le pays le plus endeuillé d'Europe. Mais l'épidémie montre des signes de ralentissement. Un espoir auquel s’agrippe le Premier ministre Boris Johnson, qui a annoncé un plan graduel de déconfinement.

En Italie, la région de Lombardie n'en a pas fini avec le Covid-19. Elle connaît actuellement un rebond des contaminations. C'est aussi là que la moitié des 172 décès des dernières 24 heures sont intervenus. Des chiffres suivis de près par les experts neuf jours après la levée partielle des restrictions.

En France, 348 décès de plus ont été recensés. Un bilan de nouveau à la hausse au lendemain du déconfinement. La maire de Paris, Anne Hidalgo, appelle à rouvrir les parcs et les jardins pour éviter les attroupements sur les quais. Le nombre de patients en réanimation continue en tout cas de baisser.