DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le cyclone Amphan déferle sur l'Inde et le Bangladesh

euronews_icons_loading
Le cyclone Amphan déferle sur l'Inde et le Bangladesh
Tous droits réservés  AP/AP
Taille du texte Aa Aa

Des pluies torrentielles et des rafales allant jusqu'à 190 km/h qui rendent certains quartiers méconnaissables... Le cyclone Amphan vient de toucher les côtes indiennes, ce mercredi, à une centaine de kilomètres au sud de la grande ville indienne de Calcutta, dans l'est du pays.

En tout, 650 000 personnes ont été évacuées au Bengale occidental et dans la région voisine d'Odisha. Le cyclone devait ensuite se déplacer vers le Bangladesh, situé à quelques dizaines de kilomètres de Calcutta, et où les opérations d'évacuation ont également commencé. Près de deux millions et demi d'habitants vivent dans des zones côtières.

"Les autorités locales ont mis à disposition des bâtiments, des immeubles surélevés, des écoles, des bâtiments gouvernementaux, afin que la foule soit moins dense, ce qui permettrait ainsi de maintenir une certaine distanciation sociale", explique Azmat Ullam, Directeur des opérations de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge au Bangladesh. "Des efforts ont été faits, mais il est impératif que la priorité soit donnée aux secours. C'est un exercice d'équilibre difficile et nous avons fait tout ce que nous pouvions."

Les ONG craignent aussi pour le million de réfugiés rohingyas qui vivent dans des camps surpeuplés au sud-est du Bangladesh, et alors que les premiers cas de coronavirus ont été signalés.

"Dans le camp, il y a dix cas identifiés jusqu'à présent et ils sont isolés", explique Habibe Millat, vice président de la Croix-Rouge au Bangladesh. "Mais si le cyclone frappe cette zone densément peuplée, ce sera un grand désastre pour eux et pour le pays tout entier".

Les météorologues redoutent un raz-de-marée qui pourrait aller jusqu'à 5 mètres de haut. De larges parties de la capitale de l'État du Bengale occidental sont plongées dans le noir, l'électricité ayant été coupée préventivement pour éviter les accidents. Amphan est le cyclone le plus puissant à toucher le golfe du Bengale depuis le début du siècle.