EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

De George Floyd à Adama Traoré : 20 000 personnes à Paris pour demander "justice"

De George Floyd à Adama Traoré : 20 000 personnes à Paris pour demander "justice"
Tous droits réservés Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Julien Pavy avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Adama Traoré, un jeune noir de 24 ans, est mort lors de son interpellation en 2016. Une dernière expertise, réclamée par la famille, soulève l'hypothèse d'une mort par asphyxie après un plaquage au sol, pointant ainsi la responsabilité des gendarmes.

PUBLICITÉ

A Paris, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées devant le Tribunal de grande instance pour demander justice pour Adama Traoré, ce jeune homme noir décédé lors de son interpellation en 2016. 

En écho à l'affaire George Floyd

Une dernière expertise réclamée par la famille met en cause la responsabilité des gendarmes dans sa mort, qui fait écho aujourd'hui à celle de George Floyd aux Etats-Unis .

Adama a pris le poids de trois gendarmes sur lui, George Floyd a pris le poids de trois policiers sur lui. Ils ont eu les mêmes mots : je n'arrive plus à respirer, je n'arrive plus à respirer.
Assa Traoré
La soeur d'Adama Traoré

Des expertises contradictoires

Adama Traoré est mort à l'âge de 24 ans dans une gendarmerie de la région de la parisienne. Il avait été interpellé après avoir voulu échapper à un contrôle d'identité. 

La dernière expertise, réclamée par la famille, soulève l'hypothèse d'une mort par asphyxie après un plaquage au sol. Les précédents rapports avaient écarté la responsabilité des gendarmes estimant que le décès du jeune homme était dû à une association de pathologies, de stress et d'usage de drogue.

Manifestation interdite

Dans la soirée, des heurts ont éclaté entre les manifestants et la police. Près de 20 000 personnes auraient participé à cette manifestation qui avait été interdite par les autorités en raison de la crise sanitaire.

Des manifestations similaires ont eu lieu dans d'autres villes de France pour dénoncer les violences policières.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Législatives 2024 : Jordan Bardella veut que la France reste dans l'OTAN

Louis Arnaud, l'un des quatre otages français en Iran, vient d'être libéré

Législatives en France : l'accord entre Éric Ciotti et le RN confirmé par Jordan Bardella