DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Repenser et faire redémarrer le tourisme en Europe après la crise" : euronews ouvre le débat

Débat
Débat   -   Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Alors que l'Europe rouvre progressivement ses frontières pour accueillir les touristes, Euronews a organisé un débat spécial pour questionner la relance de ce secteur ô combien essentiel pour les économies européennes. A quoi ressembleront les vacances d'été des Européens à l'issue de cette crise du coronavirus d'une ampleur inédite ? Le secteur peut-il remonter la pente ? Faut-il plus de coordination entre les Etats membres ?

Euronews a posé toutes ces questions et bien d'autres à ses trois invités : Eduardo Santander, directeur de la Commission européenne du voyage, un groupe d'associations touristiques, Matthew Baldwin, Directeur adjoint de la Direction générale (DG) mobilité et des transports de la Commission européenne, et Rita Marques, Secrétaire d'État portugaise au Tourisme. Un débat à suivre en intégralité dans la vidéo ci-dessus.

L'un des principaux points de discussion concerne la coordination des Etats membres de l'UE, qui prennent des mesures de leur propre chef et rouvrent les frontières de manière non coordonnée.

"Nous sommes toujours confrontés à la crise sanitaire, mais aussi à une crise tout court", analyse Eduardo Santander, directeur de la Commission européenne du voyage. "Les gens ne savent pas vraiment où ils peuvent aller, comment ils peuvent voyager, quels types de mesures vont être mises en place et il y a beaucoup de confusion et de frustration, je dirais."

Une coordination promue par la Commission européenne, mais difficilement mise en place dans les faits.

"Nous avons défini une approche commune pour lever les restrictions aux frontières et restaurer les frontières", assure Matthew Baldwin, de la Direction générale mobilité et des transports de la Commission européenne. "Mais il n'est pas nécessaire que tout soit harmonisé. Néanmoins, du point de vue de la sécurité, afin de redonner confiance au public et pour que les opérateurs soient moins dans l'incertitude, il est important que nous fassions les choses ensemble autant que possible".

"Il y a des domaines principaux où je pense que nous devrions travailler ensemble", souligne Rita Marques, Secrétaire d'État portugaise au Tourisme. "D'abord, nous avons besoin de plus de données sur ce qui se passe en Europe. À ce stade, chaque État membre fait de son mieux, mais nous avons besoin d'une approche coordonnée. Deuxièmement, la mobilité est essentielle pour faire redémarrer l'activité du tourisme. Et troisième et dernier point : le financement. Le financement du tourisme est absolument essentiel".