PUBLICITÉ

Tunisie: des centaines de résidents français rapatriés en ferry

Le "Danielle Casanova" a embarqué 1000 personnes à Tunis, direction Marseille.
Le "Danielle Casanova" a embarqué 1000 personnes à Tunis, direction Marseille. Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par Raphaelle Vivent avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En raison de la crise du coronavirus, ils étaient bloqués en Tunisie depuis la fermeture des frontières, le 13 mars.

Le "Danielle Casanova", de la compagnie privée Corsica Linea, qui avait déjà assuré en début de semaine la première liaison maritime entre Alger et la France depuis le 19 mars, a embarqué jeudi à Tunis 1033 personnes et 263 véhicules.

PUBLICITÉ

Les Tunisiens étaient nombreux à se retrouver ce vendredi sur les terrasses des cafés. Après deux mois de fermeture, ils ont rouvert leurs portes, de même que les restaurants et les hôtels. Les mosquées ont été autorisées à recevoir les fidèles, mais uniquement dans leur cours intérieures.

Et alors que le pays poursuit son déconfinement, près d'un millier de Français et résidents français ont pu monter à bord d'un ferry, direction Marseille.

Venus passer des vacances ou voir leur famille, ils étaient bloqués sur le territoire tunisien depuis la fermeture des frontières, le 13 mars dernier. "On est arrivé le 12 janvier à Djerba parce qu’on loue une maison à l’année, donc on y reste relativement longtemps. On devait partir le 5 avril pour ne pas dépasser les 3 mois [d’autorisation sur le territoire]. Là-dessus le confinement est arrivé, donc on ne part qu’aujourd’hui", raconte Michel Girin, un Français vivant dans la Drôme.

14 jours de confinement à l'arrivée

Aymen Ksiba est soulagé de "rentrer après 3 mois de chômage". Médecin rééducateur à Lyon, installé en France depuis 18 mois, il était venu en Tunisie début mars et devait repartir le 16 mars. "C'est le moment de rentrer et reprendre mon boulot", souligne-t-il

"On va rentrer reprendre nos activités, retourner au travail, à l'école pour les enfants", s'est réjouie Ahlem, qui travaille dans une banque à Nice, dans le sud de la France. 

Mais malgré ce retour au pays, ces résidents français devront encore patienter un peu avant de pouvoir reprendre une vie normale. "On va faire le confinement à la maison à notre arrivée. Donc ce sera encore 14 jours de congés à la maison, et puis après reprise du travail rapidement puisque mes clients m’attendent", confirme Ahlem.

D'après l'ambassadeur français en Tunisie, Olivier Poivre d'Arvor, 20 000 Français et résidents en France ont été rapatriés depuis le 13 mars. "Il ne reste plus que quelques centaines de personnes, dont certaines veulent rester", a-t-il estimé.

Une possible enquête sur la gestion du rapatriement

Au total, près de 130 000 Français à travers le monde ont demandé leur rapatriement depuis la mi-mars, selon le ministère des Affaires étrangères, qui assure que l'immense majorité a été renvoyée en France. Il resterait toutefois encore quelques centaines à quelques milliers de personnes en attente d'un rapatriement.

Certains Français et résidents français à l'étranger ont dénoncé une mauvaise gestion du rapatriement de la part du gouvernement, notamment pour des personnes bloquées au Maroc, comme l'ont révélé dans une enquête nos confrères de France Inter.

Au vu de la crise et des problèmes auxquels ont dû faire face certains Français, plusieurs députés ont déposé le 22 mai une proposition de loi à l’Assemblée nationale afin d’enquêter sur la gestion du rapatriement des Français pendant la crise.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

Nouvelle-Calédonie : un sixième homme est mort dans des affrontements

No Comment : 79e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe