DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Jeux Olympiques de Tokyo : les villes hôtes japonaises multiplient les initiatives internationales

euronews_icons_loading
Jeux Olympiques de Tokyo : les villes hôtes japonaises multiplient les initiatives internationales
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Malgré le report des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo à l'été 2021, leurs organisateurs poursuivent les programmes d'échanges internationaux qui devaient s'intensifier à l'approche de ces deux événements, notamment l'Initiative des villes-accueils (Host Town Initiative).

"Bien que nous ayons encore de nombreux défis à relever, nous continuons à travailler dur pour accueillir les athlètes qui s'entraîneront pour l'année prochaine," explique Toshiro Muto, PDG du Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo. "Nous espérons que les Jeux seront un symbole de la reprise grâce au courage et à la solidarité des gens du monde entier," souligne-t-il.

Maebashi est l'une des centaines d'autorités locales au Japon à manifester une telle solidarité internationale. Alors que certaines villes hôtes organisent des échanges culturels ou économiques, cette ville accueille des athlètes du Sud-Soudan qui ne pouvaient pas s'entraîner chez eux en raison de la guerre civile et du manque d'installations. Nous les rencontrons alors qu'ils assistent à un cours de japonais.

Encourager les Japonais et les Sud-Soudanais

Pourquoi une telle initiative ? Nous posons la question au manager de la division des sports à la mairie de Maebashi, Kazuhiko Kuwabara.

"Le Sud-Soudan est dans une situation difficile et nous pensions qu'en termes de sport, la ville de Maebashi pouvait apporter son aide et nous avons donc fait venir les athlètes," dit-il.

"Nous attendons avec impatience les Jeux Olympiques : bien sûr, nous allons encourager les athlètes japonais, mais je pense que le plaisir sera doublé parce que nous serons en mesure d'encourager également les athlètes sud-soudanais," fait-il remarquer.

Ces jeunes s'entraînent sur place depuis novembre dernier. Et ils sont les bienvenus pour rester malgré le report des Jeux Olympiques. L'ensemble des coûts est pris en charge grâce aux dons de citoyens japonais.

"Cela a changé ma vie parce que je m'entraînais dans des conditions très difficiles," raconte Kutjang Michael Machiek Ting, l'un des athlètes sud-soudanais participants. "Donc nous vivons une nouvelle expérience, plein de choses différentes, c'est une période très intéressante pour moi," insiste-t-il.

De nombreux habitants de Maebashi offrent leur aide comme le coach Hiroshi Yoshino. "Mon travail d'enseignant venait de se terminer, donc j'ai accepté d'apporter mon aide aux athlètes sud-soudanais," dit-il.

À travers la ville, on fait tout pour aider les athlètes à se sentir chez eux. "Nous avons créé des tee-shirts [ndlr : portant le nom de la ville et du Sud-Soudan] pour que les athlètes sud-soudanais qui vivent à Maebashi ne se sentent pas seuls ou tristes et qu'ils puissent percevoir les encouragements de toute la communauté," indique Shohei Sato, directeur du Comité de soutien au Sud-Soudan.

© euronews
Rencontre entre athlètes sud-soudanais et japonais© euronews

Des liens culturels anciens

Autre ville-accueil : Yamada-Machi. Cette petite ville côtière partage une belle histoire avec les Pays-Bas depuis qu'un navire néerlandais s'est échoué sur cette île au XVIIe siècle. D'ailleurs, elle est connue sous le nom de "Oranda Jima" "ou (l'Île hollandaise).

Yamada-Machi a été dévastée par le grand tremblement de terre et tsunami de 2011. C'est une ville-accueil en remerciement de l'aide internationale qui lui a été apportée lors de sa reconstruction, notamment des Pays-Bas. Récemment, elle a reçu la visite d'athlètes néerlandais de karaté.

"Nous avons voulu exprimer notre gratitude envers les soutiens que nous avions reçus du monde entier, à travers les "Host Towns" et créer ainsi un lien," précise Shinitsu Sato, maire de la ville de Yamada.

"De nombreuses personnes nous ont aidés à construire la Oranda-Jima House : le but était de créer une infrastructure comme un club d'après-classe pour que les enfants puissent étudier," explique-t-il en détaillant l'une des initiatives menées dans le cadre de cet échange.

© euronews
Accueil de karatékas néerlandais© euronews

Légendaire hospitalité japonaise

Comme lors de la récente Coupe du Monde de rugby, les habitants de Yamada profitent des Jeux pour découvrir la culture européenne et partager la légendaire hospitalité japonaise avec les visiteurs.

On la retrouve en particulier dans une tradition appelée "omotenashi" : la cérémonie du thé incarne la tradition ancestrale japonaise de l'accueil où l'hôte se met à l'écoute des besoins de l'invité.

"On se purifie en chassant les pensées incohérentes pour devenir une personne qui arrive à ressentir ce que les invités pensent et les difficultés qu'ils rencontrent," explique Sohen Yamada, Grand-Maître à l’école de thé Sohen.

Les échanges culturels et sportifs dans les centaines de villes-accueils japonaises se poursuivent jusqu'au lancement des Jeux en juillet prochain.