DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Assez du colonialisme !" : le président du Venezuela expulse la représentante européenne

euronews_icons_loading
"Assez du colonialisme !" : le président du Venezuela expulse la représentante européenne
Tous droits réservés  Matias Delacroix/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le président Nicolas Maduro a donné 72 heures à la cheffe de la délégation de l'Union européenne Isabel Brilhante Pedrosa pour quitter le Venezuela. Une réaction aux sanctions adoptées le même jour, lundi, par l'Union européenne :

"Qui sont-ils pour sanctionner ? Qui sont-ils pour essayer de l'emporter par des menaces ? Qui sont-ils ? Assez !"

L'UE a placé onze nouveaux responsables vénézuéliens sur sa liste noire qui en compte 36 au total depuis les premières sanctions en 2017. Ces fonctionnaires sont impliqués dans des actions contre l'opposition au gouvernement de Nicolas Maduro.

Parmi eux, Luis Parra qui a tenté de se substituer en mai à Juan Guaido à la présidence du Parlement. "La prétendue élection de Luis Parra n'était pas légitime car elle ne respectait pas les procédures juridiques, ni les principes constitutionnels démocratiques", a déclaré l'Union européenne.

Ce matin, en réaction, le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a condamné l'expulsion de l'ambassadrice de l'UE du Venezuela et a annoncé des mesures de "réciprocité".

Juan Guaido est reconnu comme président par intérim du Venezuela par une cinquantaine de pays.

Précisons que les dirigeants européens ont approuvé la nomination du chef de l'opposition au poste de président intérimaire du Venezuela jusqu'à ce que des élections démocratiques crédibles puissent être organisées.