DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les pilotes de Ryanair acceptent une baisse des salaires

euronews_icons_loading
Les pilotes de Ryanair acceptent une baisse des salaires
Tous droits réservés  AP/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Les pilotes de Ryanair ont accepté une réduction de salaire de 20 % pour éviter un plan social de grande envergure.

Ce mercredi, la direction avait mis dans la balance 3 000 suppressions de postes, qui toucheraient les pilotes et les personnels navigants, si aucun accord n'était trouvé.

En mai, l'entreprise avait déjà annoncé 250 suppressions d'emplois administratifs en Europe.

Après avoir vu ses avions cloués au sol au plus fort de la crise sanitaire, la compagnie low-cost reprend son activité, mais de manière progressive.

"Aujourd'hui, nous allons opérer un peu moins de 1 000 vols", indique Michael O'Leary, PDG de Ryanair, "avec un taux de remplissage de 70 %, et transporter près de 104 000 passagers. Il est essentiel pour le redémarrage de l'industrie touristique britannique, pendant les mois charnières que sont juillet et août, de pouvoir faire venir au Royaume-Uni des visiteurs en provenance de pays européens où le taux d'infection au Covid-19 est bien plus bas qu'ici".

Michael O'Leary n'a pas caché son hostilité aux mesures de quarantaine prononcées par le gouvernement britannique, pour tenter d'enrayer la pandémie.

"Ces politiques sont mal pensées et mal appliquées", estime-t-il, "et n'ont aucun effet sur le Covid-19. Elles causent un préjudice incommensurable au tourisme britannique, aux emplois britanniques et à l'économie britannique en général, et nous devons faire lever cette quarantaine stupide".

Ryanair a intenté une action en justice, avec deux autres compagnies concurrentes, pour tenter d'obtenir la fin de la quarantaine imposée aux voyageurs européens. Une audience doit se tenir vendredi.