EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Ryanair : 20 % de vols en moins en septembre et octobre faute de réservations suffisantes

Ryanair : 20 % de vols en moins en septembre et octobre faute de réservations suffisantes
Tous droits réservés Martin Meissner/AP Photo
Tous droits réservés Martin Meissner/AP Photo
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La compagnie low-cost irlandaise est affectée par le regain des cas de coronavirus en Europe et les quarantaines imposées par le Royaume-Uni aux passagers en provenance d'Espagne et de France.

PUBLICITÉ

Il y aura 20 % de vols en moins en septembre et octobre chez Ryanair faute de réservations suffisantes. La compagnie l'a annoncé ce lundi.

En cause, le regain des cas de Covid-19 en Europe, qui dissuade les voyageurs, mais aussi les quarantaines imposées par le Royaume-Uni aux passagers en provenance de France et d'Espagne. Ces deux pays seront les plus touchés par les annulations de vols de la compagnie irlandaise, mais pas les seuls. Parmi les autres, l'Irlande elle-même, qui impose des quarantaines au Royaume-Uni et à l'Allemagne.

« Ryanair appelle à tester davantage dans les aéroports, explique Guy Shone, de la société "Explain the Market". Ils appellent à améliorer les systèmes de dépistage dans de nombreux pays européens à une période où les compagnies luttent pour faire face avec une trésorerie à la baisse et un marché en berne. »

Rares sont les compagnies qui échappent aux suppressions de postes : 3000 sont prévues chez Ryanair, 22 000 chez Lufthansa, qui va réduire sa flotte de plus d'une centaine d'appareils.

Easyjet a aussi confirmé la fermeture de trois bases au Royaume-Uni , ce qui devrait entraîner la suppression de près de 700 emplois.

Le goupe IAG a, lui, d'ores et déjà imposé une réduction de 12 000 postes à sa filiale British Airways et incite ses autres compagnies à réduire la voilure.

Quant au groupe Air France-KLM, il prévoit aussi des coupes dans le personnel après l'importante baisse de salaire consentie par les pilotes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les pilotes de Ryanair acceptent une baisse des salaires

Pour survivre à la crise du Covid-19, Ryanair sabre dans ses effectifs

Coronavirus : le PDG de Ryanair fustige les aides d'État allouées aux compagnies aériennes