DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les cathédrales françaises menacées par "manque d'entretien" ?

Access to the comments Discussion
Par Anne Devineaux
Les cathédrales françaises menacées par "manque d'entretien" ?
Tous droits réservés  LOIC VENANCE/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Les cathédrales françaises sont-elles menacées ? Après les incendies de Notre-Dame de Paris et de Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes, des voix s'élèvent pour dénoncer le manque d'entretien de ces édifices et la mise en péril du patrimoine culturel.

L'Etat est propriétaire de plus de 80 cathédrales en France, et c'est le ministère de la Culture qui finance tous leurs travaux d'entretien, de réparation et de restauration.

Pour la cathédrale de Nantes, "l'État paiera" a confirmé ce lundi le ministre de l'Économie Bruno Le Maire. Une déclaration qui fait bondir Edouard de Lamaze, président de l'Observatoire du Patrimoine religieux. "Le problème" souligne-t-il "c'est que l'Etat est son propre assureur". En cas de sinistres, l'Etat paie en effet la facture quelques soient les manquements constatés en matière de sécurité.

"Les protocoles de sécurité ne sont pas respectés"

Et de dénoncer les "restaurations carte postale" des cathédrales dont seule la façade est rénovée. "Les protocoles de sécurité ne sont pas respectés, il y a un manque de suivi dans l'entretien", souligne Edouard de Lamaze. "Il n'y a pas que le patrimoine catholique qui est en danger, il y a aussi des temples protestants et des synagogues comme celle de Carcassonne qui ont les mêmes problèmes", souligne-t-il.

Parmi les pistes évoquées par l'association pour remédier aux difficultés budgétaires : faire payer l'entrée aux touristes dans les cathédrales ou encore prélever une part sur les taxes de séjour.

Appel aux dons

En attendant de trouver des solutions pérennes sur l'entretien de ce patrimoine, un appel aux dons a été lancé ce week-end pour réparer les dégâts de l'incendie à Nantes. L'appel a été lancé par la Fondation du patrimoine, en coordination avec le ministère de la Culture, pour reconstruire les grandes orgues de la cathédrale. Ce lundi 20 juillet en milieu de journée 33 000 euros avaient été récoltés.