EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Coronavirus : en Russie, le boom des jets privés

Illustration - Le jet privé du brésilien Neymar sur le tarmac de l'aéroport Francisco Sa Carneiro près de Porto au Portugal le 02 août 2017
Illustration - Le jet privé du brésilien Neymar sur le tarmac de l'aéroport Francisco Sa Carneiro près de Porto au Portugal le 02 août 2017 Tous droits réservés Movenoticias, via AFP
Tous droits réservés Movenoticias, via AFP
Par euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Russes fortunés bravent les restrictions de déplacement dues à la pandémie en se tournant vers la location de jets et d'hélicoptères privés. Le secteur connaît un boom à Moscou.

PUBLICITÉ

Comment continuer à voyager en temps de pandémie ? les Russes fortunés ont trouvé la réponse. Les locations de jets privés et d'hélicoptères connaissent un essor fulgurant à Moscou.

Selon le quotidien économique RBK, les vols privés au départ des aéroports de Moscou ont plus que doublé entre avril et mi-juin.

Les destinations internationales comptent pour près de la moitié des escapades. Pour les destinations moins lointaines, l'hélicoptère a le vent en poupe.

"Il y a eu quelques changements dans le profil des clients. Auparavant, c'étaient des hommes d'affaires assez aisés, des propriétaires de grandes entreprises et de certaines entreprises du secteur agricole, maintenant, nous avons vu un nombre beaucoup plus grand de cadres supérieurs", explique Kirill Slyshenkov, Directeur général de Citicopte.

Dans cette agence de location de jets privés à Moscou, le directeur se réjouit. Les appels pleuvent, plus de 50 par jour.

"De nombreux clients actuels n'avaient jamais utilisé nos services d'aviation d'affaires auparavant. Du fait que le trafic aérien régulier a été interrompu ou réduit, de nombreux clients de la classe affaires des compagnies aériennes régulières sont venus sur notre marché", confirme Lev Shalayev, directeur de LTC.

Pour les jets pouvant accueillir jusqu'à 13 personnes, le prix du billet, en fonction de la destination, démarre à 4 000 euros.

Pour braver la fermeture des frontières, une double nationalité ou un permis de résidence à l'étranger est nécessaire, ou à défaut, un document justifiant d'un impératif professionnel ou de santé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"J'avais peur à chaque seconde", une Ukrainienne se souvient de sa vie sous l'occupation russe

Vladimir Poutine et Kim Jong Un promettent de s'entraider mutuellement

No Comment : un soldat américain condamné à de la prison en Russie