DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Hongrie : quand le ferroviaire fait de l'ombre à l'aérien

euronews_icons_loading
Dans le train regioJet
Dans le train regioJet   -   Tous droits réservés  Tamas Soki/MTVA - Media Service Support and Asset Management Fund
Taille du texte Aa Aa

En pleine pandémie de coronavirus, il était plutôt osé de lancer une nouvelle ligne de train. C'est pourtant ce qu' a choisi de faire une compagnie hongroise privée en ouvrant une liaison Budapest-Vienne-Prague.

Radim Jančura, propriétaire de RegioJet :"Surtout ceux de la jeune génération, ils veulent être plus écologiques. Donc ils vont vouloir plutôt prendre le train, si le temps de trajet est entre 4 et 6h".

Les prochaines années pourraient bien être celles de la renaissance du transport ferroviaire européen. De plus en plus de voyageurs choisissent le rail plutôt que l'aérien, rapide mais polluant.

En plus, les trains les plus modernes offrent aujourd'hui des prestations similaires voire supérieures à celles des vols moyen-courrier.

"Le service à bord est de meilleure qualité, même aux tarifs les plus bas, que sur la plupart des compagnies aériennes", dit Andras Szigeti, patron de Continental Railway Solution, partenaire de Regiojet.

Tablettes tactiles, restauration, des services de nature à rivaliser avec ceux offerts par les compagnies low cost. Le seul paramètre difficile à battre, c'est le temps de trajet.

Ádám Magyar, de notre bureau à Budapest : _"Il faut sept heures pour aller de Prague à Budapest en train. Il ne faut qu'une heure et demi en avion. Mais si on compte les trajets avec les aéroports et l'attente avant le décollage, la différence est bien moins importante". _