DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Estonie : un e-visa pour attirer les "nomades numériques"

euronews_icons_loading
Estonie : un e-visa pour attirer les "nomades numériques"
Tous droits réservés  David Keyton/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

En plein cœur de Tallinn, la capitale de l’Estonie, des anciens entrepôts de l’époque soviétique ont été convertis en lieu culturel et en espace de travail. Bientôt, ce sont de nouveaux arrivants qui se joindront aux start-up déjà présentes dans ces locaux.

Grâce à la création d’un visa numérique, l’Estonie permet à des étrangers de venir télétravailler sur son territoire pendant 12 mois.

Depuis quelques années, le pays mise sur les technologies et sur le tout-numérique. En 2014, un programme a été lancé pour offrir aux étrangers la possibilité de créer une entreprise ou d’ouvrir un compte bancaire grâce à une identité numérique : l’e-résidence. Un programme qui a rapporté près de 41 millions d’euros à l’État.

"Comme nous sommes un petit pays, nous avons besoin de plus de personnes pour s'impliquer chez nous, afin de rendre notre économie un peu plus forte, mais aussi pour avoir simplement plus de personnes en Estonie", commente Ott Vatter, directeur général du programme "e-Residency".

Le Portugal, la République Tchèque ou encore la Barbade ont déjà créé des programmes de visa de travail numérique. Mais alors que ceux-ci ciblent des travailleurs indépendants, le programme estonien s’adresse à toute personne qui travaille à l’étranger.

Parmi les candidats, Vivian Dsouza, un spécialiste en informatique et en aéronautique, originaire d’Inde :

"Les gens comme moi peuvent travailler n'importe où dans le monde. Je vis à Singapour et je suis maintenant un nomade numérique depuis environ un an. J'aimerais changer d’environnement et je n'ai pas de bureau en Europe, donc l’Estonie est un choix très logique".

La pandémie de Covid-19 a rebattu les cartes, et aujourd’hui, le travail à distance est devenu un mode de fonctionnement recommandé.

"Nous avons soudainement des millions de personnes qui savent qu'elles peuvent travailler à distance, tout comme pour leurs employeurs. Ce à quoi je m’attends, c'est une explosion du nombre de personnes travaillant comme nomades numériques", selon Karoli Hindriks, PDG de la société de relocalisation de talents "Jobbatical".