DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Sept pays européens agissent ensemble pour mieux prendre soin des Alpes

euronews_icons_loading
euronews
euronews   -   Tous droits réservés 
Taille du texte Aa Aa

En Italie, dans les Dolomites comme partout dans les Alpes, les constructions typiques de montagne représentent des pans d'histoire. Un projet européen appelé ATLAS vise à préserver ce patrimoine alpin.

À Bolzano, nous visitons une maison construite en 1819. À l'époque, elle était l'un des premiers bâtiments civils raccordés à l'électricité. En suivant les conseils d'ATLAS, Elmar Gruber et sa famille l'ont restaurée tout en conservant son identité et en la rendant performante en énergie.

"On voulait conserver au maximum le cachet de cette maison," indique le propriétaire. "Au niveau des fenêtres, on a fait de la rénovation énergétique, mais en faisant attention de garder l'aspect qu'elles avaient auparavant et le résultat est très réussi," se félicite-t-il. "On avait quelques doutes sur certaines choses, mais finalement, on a été étonné de ce que l'on pouvait faire," renchérit-il.

Restauration du patrimoine : montrer l'exemple

Ces rénovations comme celle d'un hôtel du même village se font en collaboration avec les municipalités et les architectes.

L'équipe du projet ATLAS établit une base de données des bâtiments à restaurer et met à disposition des partenaires, un guide de solutions techniques et de bonnes pratiques.

"Nous rassemblons ces exemples de restauration," précise Franziska Haas Koch, coordinatrice du projet, "pour montrer qu'il est possible de rénover des bâtiments anciens en les dotant d'un confort moderne et en conservant leur histoire et leur charme. C'est aussi pour préserver l'identité du village, de la commune et de la région," souligne-t-elle.

Un vaste programme européen

ATLAS est l'un des 63 projets appartenant à Espace alpin, un programme lancé en 2000 et soutenu par la politique européenne de cohésion. Il concerne sept pays de l'arc alpin : Autriche, France, Allemagne, Slovénie, Italie, Liechtenstein et Suisse.

Son but : promouvoir la coopération transalpine et améliorer la qualité de vie dans les Alpes.

Entre 2014 et 2020, son budget a atteint 139 millions d'euros.

Préservation des écosystèmes

Une autre déclinaison d'Espace alpin a pour nom AlpES. Ce projet coordonné par Lukas Egarter Vigl, spécialiste de l'écologie consiste à réaliser un état des lieux des écosystèmes et des zones les plus menacées et à établir des définitions communes pour mieux gérer les espaces naturels.

"Les écosystèmes d'eau douce," indique Lukas Egarter Vigl aux abords d'un ruisseau près de Bolzano, "font partie de ceux qui sont vitaux pour la région alpine : en réalité, ils sont à la base de toute vie sur Terre. Et il est de notre responsabilité de maintenir ces écosystèmes dans de bonnes conditions pour qu'ils puissent bénéficier également aux prochaines générations," insiste-t-il.

AlpES étudie l'approvisionnement en eau douce, mais aussi les espaces fréquentés par le public ou encore les forêts sur plus de 70.000 communes de l'arc alpin.

Son leitmotiv : le bien-être humain est indissociable de la préservation des écosystèmes.