EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les sauveteurs de 20 pays déployés à Beyrouth pour aider les équipes libanaises

Les sauveteurs de 20 pays déployés à Beyrouth pour aider les équipes libanaises
Tous droits réservés Felipe Dana/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Felipe Dana/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews avec Agences
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au total, près de 800 sauveteurs et personnels médicaux originaires d’une vingtaine de pays sont venus prêter main-forte aux équipes de recherche libanaises.

PUBLICITÉ

Une semaine après l'explosion meurtrière qui a dévasté Beyrouth, près de 800 sauveteurs et personnels médicaux, originaires d’une vingtaine de pays, sont venus prêter main-forte aux équipes de recherche libanaises. Chacun a une mission bien précise.

"La plus importante dispersion de gaz toxique sur la zone est quasiment terminée. Mais il subsiste encore quelques « points chaud » dans la zone portuaire à l’endroit où étaient entreposés des produits chimiques spécifiques. Notre travail à nous, pour soutenir les équipes de recherche libanaises et internationales qui sont sur le terrain, est de nous assurer qu'elles opèrent dans un environnement sûr ou de leur recommander les meilleurs équipements de protection", explique Stefania Fiore, à la tête d'une équipe de pompiers italiens spécialistes des risques NBCR (Nucléaire, Biologique, Chimique et Radiologique.

Autour du port, les forces de la marine libanaise poursuivent les recherches mais sans grand espoir de retrouver des survivants alors qu’une vingtaine de personnes sont encore portées disparues. Lundi cinq corps avaient été retrouvés. Ils n’ont pas encore été identifiés.

Au deuil s’ajoute la détresse et l’urgence pour les survivants ; la capitale libanaise est dévastée et le port de Beyrouth est rasé. Or, c'est par lui que transitait 85 % des importations de nourriture. A ce stade, selon le Programme alimentaire mondial (PAM), le Liban est aux portes d'une crise alimentaire Le PAM a confirmé l’envoi de 50 000 tonnes de blé à Beyrouth.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

À Beyrouth, l'impossible deuil de la famille Hasrouti

Frappe israélienne au Liban : le Hamas dénonce "l'assassinat" du n°2 de l'organisation

Le Liban commémore l'explosion au port de Beyrouth sans grand espoir de justice