DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : rebond des contaminations en Europe

euronews_icons_loading
Covid-19 : rebond des contaminations en Europe
Tous droits réservés  Kin Cheung/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

La France et ses voisins, l'Italie, l'Espagne et l'Allemagne, ont enregistré ces derniers jours une hausse des données épidémiques. Les mises en garde se multiplient, mais Emmanuel Macron exclut tout reconfinement national.

Les vacances d'été, les réunions de familles, les lieux de travail... Voici, d'après le gouvernement français, ce qui se cache derrière le pire rebond des infections au Covid-19 enregistré depuis avril dans l'Hexagone, soit avant le déconfinement.

Près de 5 000 nouveaux cas ont été recensés jeudi, 18 000 dans la semaine, selon le dernier bilan communiqué par la Direction générale de la Santé (DGS).

Mais Paris a fait le choix de maintenir la rentrée des classes le premier septembre comme prévu. Une décision qui inquiète les syndicats et de nombreux parents.

L'Espagne en appelle aux influenceurs

En Espagne, le gouvernement s'inquiète des sorties nocturne et du non-respect des gestes barrières. Le taux de contagion est encore plus élevé qu'en France : plus de 130 cas pour 100 000 habitants sur deux semaines, contre 43 en France et 17 en Allemagne, d'après un calcul de l'AFP à partir de données officielles.

Les autorités multiplient les tours de vis sanitaires : il est par exemple désormais interdit de fumer dans la rue si une distance de deux mètres ne peut pas être respectée. Et pour que ces mesures soient respectées, Madrid compte sur le soutien de tous, même en ligne :

"Je pense qu'il y a beaucoup d'influenceurs en Espagne qui ont une grande visibilité et qui peuvent nous aider à contrôler l'épidémie. Je pense qu'il y a beaucoup de personnes en Espagne, qui ont sûrement moins de portée ou de visibilité que ces influenceurs, mais qui ont des abonnés qui voient leurs photos, leurs images. Ils peuvent aussi nous aider à faire en sorte que la prévention et les mesures de contrôle soient respectés correctement", a déclaré Fernando Simon, le directeur du Centre des urgences sanitaires.

Pas de fermeture des frontières

L'Italie a décidé de suivre les recommandations de l'OMS et d'accélérer les tests. Ils sont maintenant obligatoires aux arrivées de plusieurs pays de l'Union européenne .

Une reprise épidémique est également observée dans la botte, mais elle moins marquée qu'en Espagne ou en France. Le gouvernement confirme que les écoles ouvriront bien leurs portes aux élèves le 14 septembre.

Alors que les mises en garde se multiplient en Europe, Emmanuel Macron s'est prononcé contre tout reconfinement total et contre toute fermeture des frontières dans l'UE.

Il appelle les dirigeants du continent à préférer des mesures ciblées localement, comme celles qui semblent avoir porté leurs fruits en Mayenne, afin d'éviter les dommages collatéraux générés par le confinement.