EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

La marche "anti-corona" dispersée à Berlin

La marche "anti-corona" dispersée à Berlin
Tous droits réservés Kay Nietfeld/ dpa
Tous droits réservés Kay Nietfeld/ dpa
Par euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le nouveau rassemblement des opposants aux mesures sanitaires a été dispersé par la police allemande, selon qui les mesures de distanciation physique n'étaient pas respectées.

PUBLICITÉ

Une nouvelle marche des "anti-corona", opposés aux mesures sanitaires contre le Covid-19, s'est tenue ce samedi à Berlin. Elle a été dispersée par la police, selon qui les mesures de distanciation physique n'étaient pas respectées.

Cette fois-ci, la démonstration de force des anti-masque allemands n'a pas été à son terme. Le défilé qui a réuni des milliers de personnes ce samedi à Berlin contre les mesures sanitaires mises en place pour lutter contre le Covid-19 a été dispersée par la police en cours de cortège.

La raison invoquée par les autorités : des manifestants ne respectaient pas les gestes barrières, notamment la distanciation physique, cela malgré des demandes répétées des forces de l'ordre.

"Il n'y a d'autre option que de dissoudre le rassemblement", ont déclaré les policiers aux manifestants, en leur demandant d'évacuer la zone. Des journalistes présents sur place ont vu plusieurs personnes être arrêtées.

"Arrêter la dictature du Corona"

Quelque 18 000 personnes ont battu le pavé ce samedi dès midi pour protester contre les restrictions sanitaires en Allemagne et notamment le port du masque, jugé au mieux inutile, au pire comme une atteinte à la liberté visant à "contrôler la population" par certains.

Parmi les manifestants, se trouvaient des familles, des militants d'extrême droite et des adeptes des théories du complot, d'après des journalistes sur place. Sur les pancartes, on pouvait lire des appels à la démission du gouvernement fédéral, mais aussi des injonctions à "arrêter la dictature du corona" ou "arrêter la folie du corona".

La manifestation avait fait l’objet en amont d'un imbroglio juridique. Le rassemblement avait été interdit par les autorités, qui ont avancé des raisons sanitaires. Mais la justice a levé cette interdiction, donnant raison aux organisateurs et permettant à la marche d'avoir lieu.

Des rassemblements similaires, mais de moindre ampleur, se sont déroulés ce samedi à Paris et Londres.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des milliers de manifestants à Berlin venus manifester leur soutien à l'Ukraine

Allemagne : la pauvreté en hausse

Bruxelles, Berlin... Les marches contre l'antisémitisme se multiplient en Europe