DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le puissant typhon Maysak se déchaîne sur la péninsule coréenne

Dégâts occasionnés dans la ville portuaire d'Ulan en Corée du Sud par le passage du typhon Maysak, le 3 septembre 2020
Dégâts occasionnés dans la ville portuaire d'Ulan en Corée du Sud par le passage du typhon Maysak, le 3 septembre 2020   -   Tous droits réservés  YONHAP / AFP
Taille du texte Aa Aa

Au moins une personne a été tuée et plus de 2 000 autres évacuées dans des abris temporaires suite à l'arrivée en Corée du Sud du puissant typhon Maysak, ont indiqué jeudi les autorités du pays. Son passage a également provoqué d’importantes inondations en Corée du Nord.

La tempête a touché terre mardi matin à Busan, sur la côte méridionale de la Corée du Sud, arrachant arbres et feux de circulation et inondant des rues.

YONHAP / AFP
La ville d'Ulsan, après le passage du typhon Maysak, le 3 septembre 2020YONHAP / AFP

Une femme a été tuée lorsqu'une forte bourrasque a soufflé les vitres de son appartement à Busan et un sexagénaire a été blessé par la chute d'un réfrigérateur d'extérieur.

Plus de 2 200 personnes ont trouvé refuge dans des abris temporaires et quelque 120 000 foyers ont été privés d'électricité toute la nuit dans le sud du pays et sur l'île de Jeju.

Les fortes rafales de vent ont également brisé la nuque d'une statue représentant un brachiosaure, immense dinosaure herbivore, dans un parc de la ville portuaire d'Ulsan.

YONHAP / AFP
Une statue de brachiosaure à Ulsan brisée par le passage de Maysak, le 3 septembre 2020YONHAP / AFP

Les typhons sont les pendants asiatiques des cyclones et autres ouragans.

Inondations en Corée du Nord

Le typhon s'est ensuite dirigé vers le nord, passant par la mer du Japon, avant de toucher terre une seconde fois à Kimchaek, une ville de Corée du Nord, jeudi vers 2h GMT ce jeudi.

Les catastrophes naturelles provoquent généralement davantage de dégâts en Corée du Nord qu'en Corée du Sud, en raison notamment de la fragilité des infrastructures nord-coréennes.

Le pays est en outre très vulnérable au risque d'inondations du fait de la déforestation. En Corée du Nord, le typhon était accompagné de fortes précipitations.

Dans la ville portuaire de Wonsan, située sur littoral est du pays, quelque 385 millimètres de pluie son tombés en quelques heures.

Les médias officiels de Pyongyang étaient en état d'alerte, diffusant en direct des images dont celles d'un journaliste au milieu d'une rue inondée de la ville portuaire.

Les autorités ont cependant levé leur alerte au typhon quand il a commencé à faiblir en prenant la direction de la Chine.

Poursuite des opérations de recherche pour retrouver l'équipage d'un cargo naufragé

Les garde-côtes japonais poursuivaient jeudi leurs recherches en mer de Chine orientale pour tenter de retrouver des survivants du Gulf Livestock 1, un navire bétailler ayant fait naufrage la veille avec 43 membres d'équipage à bord.

Le Gulf Livestock 1 était pris dans une mer agitée à cause du typhon quand il a émis un appel de détresse dans la nuit de mardi à mercredi, à environ 185 kilomètres de l'île d'Amami Oshima (sud-ouest du Japon).

Son équipage était composé au total de 39 Philippins, deux Néo-Zélandais et deux Australiens. Le navire convoyait 5 800 vaches de Nouvelle-Zélande à destination d'un port chinois.

Les garde-côtes japonais n'ont pu recueillir en mer qu'un survivant pour le moment, un Philippin de 45 ans.

Un nouveau typhon en formation

Maysak est le second typhon de la semaine sur la péninsule coréenne. Le leader nord-coréen Kim Jong Un s'est rendu la semaine dernière dans une région agricole qui avait essuyé le passage du précédent typhon, Bavi, en se disant soulagé de voir que les dégâts y étaient "moins importants que prévu".

Mais, la péninsule coréenne s’apprête a être frappée par un autre ouragan, baptisé Haishen, qui se trouve actuellement au large au sud du Japon. Certains spécialistes avancent que ce typhon pourrait atteindre la catégorie 5, puissance la plus élevée avec des vents à plus de 250 km/h, sur l'échelle de Saffir-Simpson.

Haishen, devrait passer au dessus de l'archipel japonnais d'Okinawa ce samedi, pour ensuite se diriger vers la Corée du Sud, comme l'avait fait Maysak. Il devrait toutefois, à ce moment-là avoir perdu de sa puissance avec des vents, soit l'équivalent d'un ouragan de catégorie 3.