DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La bataille de l'eau sévit au Mexique

euronews_icons_loading
La bataille de l'eau sévit au Mexique
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Les agriculteurs ne baissent pas les bras au Mexique : depuis des mois, ils se battent pour ne pas renoncer à des réserves d'eau qu'ils devraient fournir aux Etats-Unis, selon un traité qui lie Mexico et Washington depuis plus de 70 ans. Une denrée pourtant essentielle à ces producteurs, en raison de la sécheresse.

"Nous sommes seuls et désespérés", explique Raymundo Soto, agriculteur mexicain. "Nous, qui dépendons entièrement de l'eau, nous l'économisons pour les autres qui viendraient nous la prendre ; ça nous attriste et ça nous désespère".

Le Colorado prend sa source dans les Rocheuses pour se jeter dans le golfe de Californie, côté mexicain, où il alimente des dizaines de millions de personnes.

En échange, Mexico doit plus de 430 millions de mètres cubes d'eau à son voisin chaque année, selon le traité de partage des eaux en vigueur depuis 1944. Mais pour les cinq dernières années, le pays a cumulé un déficit équivalent au volume dû pendant 18 mois, et tente aujourd'hui de compenser son retard. De quoi provoquer la colère des agriculteurs, qui bloquent régulièrement des barrages depuis des mois pour conserver le précieux liquide. Mais les autorités locales haussent le ton.

"On ne veut pas de violence, on veut un dialogue", assure Mario Mata , député mexicain. "Mais il y a deux choses qui ne sont pas négociables : retirer la garde nationale et fermer les vannes, sans quoi cela empêcherait d'envoyer l'eau concédée".

En juillet, des heurts avaient éclaté au barrage de Las Virgenes entre agriculteurs et forces de l'ordre. Des incidents similaires avaient déjà eu lieu à proximité de deux autres barrages, depuis le début de l'année.

Les producteurs proposent à l'exécutif mexicain d'attendre le mois d'octobre pour fournir de l'eau aux Etats-Unis, une demande restée vaine pour l'instant.