DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Imperial War Museum ouvre sa nouvelle saison culturelle sur le thème des réfugiés

euronews_icons_loading
"A face to open doors", une exposition visible à l'IWM de Londres jusqu'en mai 2021.
"A face to open doors", une exposition visible à l'IWM de Londres jusqu'en mai 2021.   -   Tous droits réservés  Imperial War Museum
Taille du texte Aa Aa

Une intelligence artificielle qui décide si oui ou non une personne réfugiée peut entrer sur un territoire en scannant son visage ... Ce n'est pas un scénario de science-fiction, mais une exposition, actuellement visible à l'Imperial War Museum de Londres, qui vient d'inaugurer sa nouvelle saison culturelle sur le thème des réfugiés.

Cette machine intitulée "A face to open door" a été imaginée par le studio de création ANAGRAM.

"A Face to Open Doors est une cabine d'immigration du futur, où votre visage est votre passeport, explique la directrice adjointe du musée, Susie Thornberry. C'est délibérément un peu déconcertant. Vous êtes face à une machine, qui porte des jugements au fur et à mesure que vous avancez. Et elle vous dit que vous n'avez peut-être pas l'air assez heureux, ou assez triste."

Selon ANAGRAM, cette installation "nous invite à réfléchir sur rôle de l'émotion et des préjugés" dans les procédures de demande d'asile, et sur les conséquences de l'utilisation de machines pour juger des êtres humains.

"Nous ne pensons pas que ce soit tiré par les cheveux. Nous l'avons romancé, mais la recherche est basée sur des évolutions réelles. Nous savons qu'à travers le monde, des expériences ont lieu", précise Susie Thornberry.

Retardée à cause de la pandémie de Coronavirus, l'exposition sera visible à l'Imperial War Museum jusqu'en mai 2021. A travers de deux expositions, « Refugees : Forced to Flee » et « Life in Camp », le musée raconte un siècle de migrations, de la Première Guerre Mondiale à la crise syrienne actuelle.